DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Nord : réactions après les dernières déclarations sur la menace nucléaire

Vous lisez:

Corée du Nord : réactions après les dernières déclarations sur la menace nucléaire

Corée du Nord : réactions après les dernières déclarations sur la menace nucléaire
Taille du texte Aa Aa

La tension est montée d’un cran dans la péninsule coréenne avec les propos du leader nord-coréen. Kim Jong-Un a indiqué qu’il fallait “être prêt à utiliser (l’)arsenal nucléaire”. Et de brandir la menace d’“attaques préventives” contre la Corée du Sud.
Le dirigeant nord-coréen s’exprimait lors d’exercices de tirs de roquettes, deux jours après l’adoption de nouvelles sanctions par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Kim Jong-Un a beau être coutumier de la rhétorique belliqueuse, cette menace nucléaire a suscité de vives réactions.

La Russie a ainsi fait part de sa “grave préoccupation”.

Si nous n'arrêtons pas maintenant la Corée du Nord, elle continuera à développer ses capacités nucléaires. Et cela pourrait saper les bases de la paix dans toute la région de l'Asie du nord-est.

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a promis, elle, une réponse “sévère” à toute provocation du Nord.

Si nous n’arrêtons pas maintenant la Corée du Nord, elle continuera à développer ses capacités nucléaires. Et cela pourrait conduire à un désastre pour notre population. Cela pourrait également saper les bases de la paix dans toute la région de l’Asie du nord-est.Park Geun-Hye

Un bouclier de protection anti-missile

Face à la menace nord-coréenne, Séoul s’est un peu plus rapproché de son allié américain, en ouvrant officiellement ce vendredi des discussions sur le déploiement d’un bouclier anti-missiles. Pour le moment, il s’agit de savoir où ce dispositif pourrait être installé et à quelle échéance.

Cela témoigne en tout cas des tensions dans cette région.

Nouvelles sanctions contre Pyongyang

Mercredi, le Conseil de sécurité de l’ONU a voté de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.
La résolution a été adoptée à l’unanimité.
Cela pourrait peser fortement sur l‘économie nord-coréenne.
Les Nations Unies disent avoir voulu ainsi réagir aux essais nucléaires et balistiques effectués ces derniers mois par Pyonyang.

L’Union européenne a également adopté ce vendredi une nouvelle série de sanctions contre la Corée du Nord, visant à la fois des entreprises et des particuliers, selon un communiqué du conseil de l’UE.
Il s’agit de la transposition de la résolution adoptée mercredi par le Conseil de sécurité de l’ONU.