DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Nord : réactions après les dernières déclarations sur la menace nucléaire


Corée du Nord

Corée du Nord : réactions après les dernières déclarations sur la menace nucléaire

La tension est montée d’un cran dans la péninsule coréenne avec les propos du leader nord-coréen. Kim Jong-Un a indiqué qu’il fallait “être prêt à utiliser (l’)arsenal nucléaire”. Et de brandir la menace d’“attaques préventives” contre la Corée du Sud.
Le dirigeant nord-coréen s’exprimait lors d’exercices de tirs de roquettes, deux jours après l’adoption de nouvelles sanctions par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Kim Jong-Un a beau être coutumier de la rhétorique belliqueuse, cette menace nucléaire a suscité de vives réactions.

La Russie a ainsi fait part de sa “grave préoccupation”.

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a promis, elle, une réponse “sévère” à toute provocation du Nord.

Si nous n’arrêtons pas maintenant la Corée du Nord, elle continuera à développer ses capacités nucléaires. Et cela pourrait conduire à un désastre pour notre population. Cela pourrait également saper les bases de la paix dans toute la région de l’Asie du nord-est.Park Geun-Hye

Un bouclier de protection anti-missile

Face à la menace nord-coréenne, Séoul s’est un peu plus rapproché de son allié américain, en ouvrant officiellement ce vendredi des discussions sur le déploiement d’un bouclier anti-missiles. Pour le moment, il s’agit de savoir où ce dispositif pourrait être installé et à quelle échéance.

Cela témoigne en tout cas des tensions dans cette région.

Nouvelles sanctions contre Pyongyang

Mercredi, le Conseil de sécurité de l’ONU a voté de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.
La résolution a été adoptée à l’unanimité.
Cela pourrait peser fortement sur l‘économie nord-coréenne.
Les Nations Unies disent avoir voulu ainsi réagir aux essais nucléaires et balistiques effectués ces derniers mois par Pyonyang.

L’Union européenne a également adopté ce vendredi une nouvelle série de sanctions contre la Corée du Nord, visant à la fois des entreprises et des particuliers, selon un communiqué du conseil de l’UE.
Il s’agit de la transposition de la résolution adoptée mercredi par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce/crise migratoire : les conditions sanitaires empirent au camp d'Idomeni