Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'ancien leader de Batasuna, Arnaldo Otegi, accueilli en héros à San Sebastián

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
L'ancien leader de Batasuna, Arnaldo Otegi, accueilli en héros à San Sebastián

<p>Il vient de passer six ans et demi <a href="http://fr.euronews.com/2016/03/01/l-ex-militant-de-l-eta-arnalgo-otegi-sort-de-prison-et-plaide-pour-la-paix/">derrière les barreaux</a> pour son combat en faveur de l’indépendance du pays basque. Arnaldo Otegi, une ancienne figure du mouvement Batasuna, a été accueilli en héros dans le stade de San Sebastián. Quelque 10.000 personnes ont rendu hommage à celui qui fut aussi l’un des premiers à appeler à la fin de la lutte armée. La paix doit se poursuivre, mais le combat politique continue, a-t-il insisté dans son discours :</p> <p>“Nous devons réfléchir à ce qui nous est arrivé. A mon humble avis. Car si il y a une chose que la prison vous offre, c’est beaucoup de temps pour réfléchir. Pour réfléchir à la façon de mieux lutter contre l’ennemi. C’est la partie qu’ils ne savent pas. Si après 18 mois de détention à Martutene, nous avons donné naissance à une nouvelle stratégie, il faut qu’ils soient prêts à entendre ce que nous avons peaufiné pendant six ans et demi.”</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="eu" dir="ltr">Primera de <a href="https://twitter.com/garanet"><code>garanet</a>-eko azala: <a href="https://twitter.com/hashtag/OtegiBelodromoa?src=hash">#OtegiBelodromoa</a> <a href="https://t.co/wwMUPWQIWL">pic.twitter.com/wwMUPWQIWL</a></p>&mdash; GARA Iñaki Soto (</code>gara_isoto) <a href="https://twitter.com/gara_isoto/status/706252270204280832">5 mars 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Arnaldo Otegi a été condamné pour avoir tenté de recréer le parti indépendantiste Batasuna, interdit en 2003 pour ses liens avec l’organisation armée <span class="caps">ETA</span>. Les violences attribuées au mouvement basque ont fait 829 morts en Espagne en l’espace de quatre décennies. Quelque 400 militants sont actuellement en prison.</p>