DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne: élections régionales test cruciales pour Merkel


monde

Allemagne: élections régionales test cruciales pour Merkel

Les Allemands sont appelés aux urnes ce dimanche pour renouveler les parlements de trois des 16 Länders du pays : le Bade-Wurtemberg, la Rhénanie-Palatinat et la Saxe-Anhalt. 12,7 millions d‘électeurs sont concernés. Mais le scrutin a valeur de test national pour la chancelière Angela Merkel. Sa politique controversée sur les migrants pourrait lui coûter cher dans les urnes. L’afflux des réfugiés dans le pays a monopolisé la campagne électorale. Et tandis que les conservateurs de son camp risquent une cuisante défaite, la formation populiste anti-immigration Alternative pour l’Allemagne pourrait créer la sensation.

Créé il y a seulement trois ans, l’AfD a connu une ascension fulgurante et rivalise avec les partis traditionnels. Dimanche dernier, lors d’un scrutin municipal dans la Hesse, l’AfD a raflé plus de 13% des votes. Selon les prévisions, le parti pourrait fait son entrée dans les trois parlements régionaux.

Bade-Wurtemberg

Le Bade-Wurtemberg, Land de 10 millions d’habitants avec Stuttgart comme capitale, est parmi les régions les plus riches d’Europe. Il abrite les sièges de plusieurs fleurons industriels du pays, tel Porsche, Daimler et Bosch et se vante du plus faible taux de chômage d’Allemagne.

Parlement sortant : Verts 36 sièges, SPD 35 sièges, CDU 60 sièges, FDP 7sièges

Le Bade-Wurtemberg est aussi le seul Land d’Allemagne avec à sa tête un Premier ministre vert. A 67 ans, le populaire “Winfried Kretschmann“https://www.letemps.ch/monde/2016/03/08/winfried-kretschmann-un-grun-quete-reelection brigue un second mandat. Il soutient la politique d’asile d’Angela Merkel. Les verts dirigent depuis cinq ans la région dans une alliance avec le SPD.

Si la côte de popularité de Kretschmann est élevée, le SPD pourrait perdre du terrain, et les Verts perdre le pouvoir. Les sondages envisagent la possibilité d’une nouvelle coalition entre la CDU dont le leader régional est Guido Wolf et les libéraux du FDP. La CDU exclut dans tous les cas de s’allier avec l’AfD.

Rhénanie-Palatinat

Autre région industrielle et puissante de l’Ouest, la Rhénanie-Palatinat compte environ 4 millions d’habitants et un des taux de chômage les plus bas du pays. Sa capitale est Mayence. Son économie repose notamment sur l’industrie chimique et l’industrie du verre. C’est aussi une région touristique avec un important vignoble.

Parlement sortant: SPD 42 sièges; CDU 41 sièges; Verts 18 sièges

la Rhénanie-Palatinat est actuellement gouvernée par une coalition SPD-Verts, avec comme Premier ministre le social-démocrate Malu Dreyer. Sa principale challenger est l‘étoile montante de la CDU, Julia Klöckner. Présentée par certains comme une dauphine d’Angela Merkel, elle pourrait fait jeu égal avec le SPD. Cette dernière, bien qu’appartenant à la CDU de Merkel, n’a pas hésité à critiquer ouvertement la politique d’asile de l’Allemagne réclamant des lois plus strictes en matière d’immigration. Selon les sondages, la bataille sera serrée.

Saxe-Anhalt

Avec ses 2,3 millions d’habitants, la Saxe-Anhalt a un taux de chômage relativement élevé, 10,8%. C’est également le Land avec le plus fort taux d’attaques xénophobes.

Parlement sortant : CDU 41 sièges; Die Linke (gauche radicale) 29 sièges; SPD 26 sièges; Verts 9 sièges

L’actuellement gouvernement régional repose sur une coalition CDU-SPD, avec comme Premier ministre le conservateur Reiner Hasseloff. Selon les projections, la CDU dispose d’une confortable avance avec 29% des voix. Mais la menace vient d’une probable percée du parti anti-immigré AfD. Les sondages accordent à son candidat André Poggenburg jusqu‘à 19% des voix dans cet Etat. L’AfD pourrait ainsi devancé le SPD. Dans ce cas, l’actuelle coalition CDU-SPD pourrait être étendue pour inclure les Verts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Presse bafouée : la Turquie s'éloigne d'une adhésion à l'UE