DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cartoon Movie 2016 : de plus en plus de films destinés aux adultes


cinema

Cartoon Movie 2016 : de plus en plus de films destinés aux adultes

En partenariat avec

Plus de 750 professionnels de l’industrie du film d’animation se sont réunis à Lyon pour la 18e édition du forum Cartoon Movie.

Ni une foire, ni un festival, c’est plutôt un forum de co-production.

Pendant deux jours, les auteurs ont l’opportunité de présenter leurs projets pour accelérer le financement, trouver des co-producteurs et des distributeurs internationaux.

Cette année, 56 films de 19 pays ont été sélectionnés. De plus en plus concernent s’adressent à un public adulte et adolescent.

“La tendance, cette année, c’est que nous avons beaucoup de projets destinés aux adultes, ce qui est nouveau. On peut dire qu’un tiers des projets sont pour les adultes. Nous voyons qu’il y a un changement de public, de génération. On a une génération qui vient des jeux vidéos et des bandes dessinées, qui s’intéressent aussi à l’animation”, explique Annick Maes, la directrice du festival.

Basé sur le livre “D’une guerre l’autre” du reporter polonais Ryszard Kapuściński, “Another Day of Life” raconte son expérience pendant la guerre civile angolaise en 1975.

“Nous n’avons jamais eu l’intention d’illustrer le livre ou de faire un film qui raconte exactement l’histoire du livre. Il s’agit toujours du reporter Kapuscinski qui devient écrivain. Depuis le tout début, “Another Day of Life” devait être un film au format hybride, un mélange d’animation et d’action réelle. C’est plus comme un puzzle ou les deux couches se complètent”, explique Damian Nenow, co-réalisateur du film.

“Comtes extraordinaires” est un autre film inspiré par le monde de la littérature. Cinq histoires tirées de célèbres nouvelles d’Edgar Allan Poe.

“La terreur est quelque chose d’un peu viscéral, que l’animation peut parfaitement traduire grâce à sa capacité à transformer la réalité. Bien qu’il y ait encore beaucoup à explorer dans le marché de l’animation, c’est vrai qu’il y a un nombre croissant de films visant un public adulte, pas seulement les enfants”, remarque le réalisateur Raul Garcia.

“Par Amour pour Vincent “ est un projet ambitieux : c’est le premier film d’animation réalisé à partir de peintures à l’huile.

Plus de 120 peintures de l’artiste sont utilisées. L’intrigue se base sur 800 lettres écrites par le peintre lui-même. Plus de soixante peintres ont été mis à contribution. Le film doit sortir cette année.

“Dorota Kobiela, qui est l’auteur principal et la réalisatrice du projet, était peintre avant de découvrir l’animation et d’en tomber amoureuse, à la même époque ou elle lisait les lettres de Vincent Van Gogh. Elle trouvait son histoire si belle, si extraordinaire qu’elle voulait donner vie à ses tableaux pour raconter son histoire dans un film et de cette façon, elle pouvait allier son amour pour la peinture à son goût pour l’animation”, commente Hugh Welchman, co-réalisateur de “Par Amour pour Vincent”.

“Amoeba” est un projet canadien. Son réalisateur Ricardo Curtis cherche des distributeurs partenaires en Europe.

“Le voyage de l‘éléphant Soliman” s’adresse aux enfants. C’est une aventure en 3-D, produite par un studio allemand.

“Depuis 1999, plus de 250 projets ont trouvé des financements lors du Cartoon Movie, un évènement qui est devenu le plus important forum de co-production pour l’industrie du film d’animation européen”, souligne notre envoyée spéciale Laura Cid-Sanz.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Fantasporto : le palmarès