DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE répond à la fermeture de la route des Balkans


Le bureau de Bruxelles

L'UE répond à la fermeture de la route des Balkans

Les institutions européennes ont réagi à la fermeture de la route des Balkans. La porte-parole de la Commission, Natasha Bertaud, s’est livrée à un exercice d’explication. « Les ressortissants de pays tiers qui ne remplissent pas les critères d’entrée dans l’espace Schengen ou qui n’ont pas fait de demande d’asile alors qu’ils en ont eu l’occasion, ne pourront pas entrer en Slovénie ». Pour la porte-parole il s’agit de revenir à une situation où les membres de l’espace Schengen appliquent pleinement les règles de la zone de libre circulation en Europe.
Au Parlement l’eurodéputée slovène, Tanja Fajon, espère que les discussions vont permettre de détruire les barrières comme celle érigée par la Slovénie. Pour le président du Parlement européen la politique de fermeture des frontières est tout simplement inefficace. « En fait nous rétrécissons l’accès à l’Union européenne et on pousse de plus en plus de personnes dans les mains des passeurs », précise Martin Schulz. Les parlementaires réclament aussi plus de détails sur le projet d’accord entre l’Union européenne et la Turquie pour limiter l’arrivée des réfugiés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Plan UE-Turquie: la voie vers « processus de migration normale »