DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : la route des Balkans est désormais une impasse


monde

Migrants : la route des Balkans est désormais une impasse

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La route des Balkans est désormais totalement fermée aux migrants, qui appellent, sur ces images tournées en Grèce, Angela Merkel à l’aide. La Slovénie a pris la décision de fermer entièrement ses frontières, une décision qui accentue le risque de crise humanitaire en Grèce. Un véritable effet domino, puisque Serbie, Croatie et Macédoine ont aussitôt imité la Slovénie.

15.000 migrants sont toujours bloqués au poste frontière d’Idoméni.

“Je suis dégoûté par tout ça, je suis fatigué et j’en ai marre d’attendre, juste d’attendre pour rien, explique ce Syrien. J’attends, j’attends, et il ne se passe rien. Je sais qu’il ne se passera rien à la fin mais j’attends quand-même”.

Les conditions de vie empirent tous les jours avec l’arrivée de nouvelles personnes venues du sud du pays, arrivées par la mer Egée.

Christian Reynders, de MSF :
“Nous avons peur à cause du nombre d’enfants qui souffrent de ces conditions particulières, l’humidité, l’inhalation de fumée, ils risquent des problèmes sérieux aux poumons”.

L’Union européenne a décidé la semaine dernière d’allouer 700 millions d’euros à ses Etats membres, notamment la Grèce, pour faire face à l’afflux de migrants. Athènes s’est lancé dans une tâche ardue : convaincre les migrants bloqués à Idoméni de se rendre dans des centres d’accueil à travers le pays.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les internes anglais en grève pour 48 heures