DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : le bras d'honneur de l'Ukrainienne Savtchenko à ses juges

Dernier jour du procès de Nadia Savtchenko, cette militaire ukrainienne poursuivie pour son implication présumée dans la mort de 2 journalistes russes. La jeune femme a défié les juges et clamé

Vous lisez:

Russie : le bras d'honneur de l'Ukrainienne Savtchenko à ses juges

Taille du texte Aa Aa

Au dernier jour de son procès en Russie, la militaire ukrainienne Nadia Savtchenko a adressé à ses juges, un message très explicite : un bras d’honneur en signe de défiance.

Les faits

La jeune femme, pilote d’hélicoptère, a été arrêtée à l‘été 2014. Elle est accusée d‘être impliquée dans la mort de deux journalistes russes dans l’est de l’Ukraine.
D’après l’accusation, elle aurait transmis à l’armée ukrainienne la position des deux journalistes russes tués par un tir de mortier dans l’est de l’Ukraine.

Le procès

Son procès, commencé il y a 6 mois, s’est donc achevé ce mercredi dans la confusion, l’accusée entonnant avec plusieurs personnes dans le tribunal, l’hymne nationale ukrainien.
Le verdict doit être rendu dans une dizaine de jours.
Elle risque jusqu‘à 23 ans de prison.

Grève de la faim

Nadia Savtchenko assure être innocente et dénonce un procès politique.
Pour alerter sur son sort, elle a engagé il y a quelques jours, une grève de la faim et de la soif (voir ici)

Soutien national et international

Dans sa lutte, elle est soutenue par de nombreux Ukrainiens qui la considèrent comme une héroïne nationale.

Au moment où se déroulait le procès, plusieurs centaines de personnes étaient réunies devant l’ambassade de Russie à Kiev en brandissant des drapeaux aux couleurs bleue et jaune de l’Ukraine et des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire “#FreeSavchenko” (“Libérez Savtchenko). L’ambassade a été visée par des jets d’oeufs.

Parmi les manifestants, l’ex-Premier ministre Ioulia Timochenko. “Il faudrait que les dirigeants du monde entier se dressent ensemble pour dire non aux manœuvres du Président Poutine, a-t-elle déclaré. Il s’agit de défendre Nadia Savtchenko, de défendre l’Ukraine et de s’opposer à la guerre en Ukraine“.

D’après le correspondant d’euronews à Kiev, Sergio Cantone, “le dernier espoir pour les Ukrainiens d’obtenir la libération de Nadia Savtchenko, c’est que la communauté internationale fasse pression sur le Kremlin. Car tout le monde, ici, sait que la décision est entre les mains de Vladimir Poutine.

- avec agences