DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tokyo-Marunouchi : un des quartiers d'affaires les plus dynamiques au monde


target

Tokyo-Marunouchi : un des quartiers d'affaires les plus dynamiques au monde

Deuxième épisode de notre série sur le cœur financier de Tokyo : Marunouchi, et ses deux quartiers adjacents Otemachi et Yurakucho.
Pour mieux comprendre comment travaillent les entreprises étrangères ici, nous avons donné rendez-vous à Jan Dusek, il dirige la filiale japonaise de schecco, une société européenne experte en développement de marché qui milite pour l’adoption de réfrigérants naturels.

Nous le retrouvons avec l’un de ses partenaires tout juste arrivé de Bruxelles. Ensemble, ils préparent une grande convention sur les réfrigérants naturels à laquelle Jan a convié les plus grands acteurs du secteur.
Et ce n’est pas pour rien si Jan a choisi d’organiser son événement, ici. “C’est une véritable marque reconnue à Tokyo et au Japon. Si vous dîtes Marunouchi, tout le monde comprend. Ça aide vraiment à établir la crédibilité de votre entreprise” explique Jan.

Cette convention était un rendez vous très important pour Jan. Cela faisait huit mois qu’il préparait cet événement. 200 personnes avaient répondu à l’appel.
“En fin de compte, je crois qu’on a gagné notre pari. Jusqu‘à maintenant, tous les retours que j’ai des participants sont très positifs. Je suis trais content”, se félicite Jan.

Même son de cloche de la part des participants, comme ce haut responsable d’un géant du secteur. Yasuyuki Tsuchiya, est l’un des dirigeants de Panasonic.
“Il y a des clients japonais mais aussi européens, américains et asiatiques. Tous réunis au même endroit. C’est une excellente occasion pour montrer nos produits. C’est pour cela que nous sommes là.”

Cela fait trois ans que l’entreprise de Jan est à Tokyo.
Lors de son arrivée ici, Jan a intégré un business club géré par les promoteurs du quartier, qui dispose d’espaces de travail hyper fonctionnels, qui organise des événements et qui compte quelques 500 membres.

C’est Naoto Aiba, le Président du Comité pour le développement et le Management de Otemachi-Marunouchi-Yurakucho qui a mis en place ces mesures qui permettent aux entreprises japonaises, mais aussi étrangères, de s’installer ici dans de meilleures conditions.
“C’est parfois compliqué de trouver des partenaires ici. C’est pour cela que nous créons des réseaux, des échanges entre les uns et les autres” indique t-il.

Il y a 4000 entreprises de toutes tailles installées ici dans le quartier de Marunouchi. 92 d’entre elles, à elles seules, produisent chaque année 10% du PIB japonais.
Autant dire qu’aucun autre quartier de Tokyo n’attire autant les entreprises et les entrepreneurs.
D’ailleurs, dans sa stratégie de développement, le quartier de Marunouchi ne se concentre évidemment pas sur les seules grosses entreprises.
“On fait venir du sang neuf. Aujourd’hui, nous accueillons des start-ups, ce qui permet d’ailleurs de créer des synergies avec les grosses entreprises” précise Naoto Aiba.

Marunouchi et ses deux quartiers voisins Otemachi et Yurakucho vont poursuivre leur dévelopement. L’objectif étant bien sûr toujours de continuer à attirer les entrepreneurs du monde entier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

target

Tokyo : Marunouchi ne dort jamais