DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Régionales en Allemagne : les populistes de l'AFD misent sur une percée


Allemagne

Régionales en Allemagne : les populistes de l'AFD misent sur une percée

A 18 mois des législatives, les élections de ce dimanche dans trois Etats régionaux d’Allemagne sont un test majeur pour les partis traditionnels. 13 millions d’Allemands sont appelés aux urnes en Saxe-Anhalt, en Rhénanie-Palatinat et dans le Bade-Wurtemberg. Trois Etats où le parti populiste AFD a de bonnes chances de faire son entrée aux parlements. A en croire les sondages, il est crédité de 9% à 19% des voix selon les länder.

Pas assez pour remporter ces régions, mais suffisamment pour compliquer la formation des coalitions. La chancelière Angela Merkel – affaiblie par le débat sur la crise des réfugiés dans un pays qui en a accueilli l’an dernier plus d’un million – s’est investie dans la campagne. Elle a même durci le ton, les appelant à s’intégrer.

Mais le parti Alternative pour l’Allemagne va beaucoup plus loin. Tirant profit du scandale des agressions sexuelles à Cologne, ses candidats prônent la fermeture des frontières. La chef du parti, Frauke Petry, suggère même de tirer au besoin sur les migrants pour les empêcher d’entrer en Allemagne. Jusqu‘à présent représenté dans cinq parlements régionaux, l’AFD a de bonnes chances d‘étendre son influence.

Habitués aux coalitions et aux compromis, les partis traditionnels attendent de voir, un peu sonnés par cette réthorique décomplexée dans un pays où l’exemplarité morale se veut la règle depuis l’après-guerre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Corée du Sud : des pacifistes manifestent contre les exercices militaires