DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Venezuela : l'opposition veut pousser Maduro vers la sortie


monde

Venezuela : l'opposition veut pousser Maduro vers la sortie

La démission du président vénézuelien Nicolas Maduro. C’est ce que des milliers de manifestants ont réclamé samedi, exaspérés par l’inflation galopante et les pénuries. L’opposition, désormais majoritaire au Parlement, a lancé des procédures pour tenter d’organiser un référendum révocatoire ou de raccourcir le mandat du président, mais ces initiatives devraient être bloquées par les hautes institutions proches du pouvoir. D’où l’appel à la pression populaire.

“Je suis ici parce que je veux demander avec ma signature, ma présence, ma voix, le départ de ce président corrompu qui a ruiné le Venezuela”, dit cette manifestante.

“C’est un message que nous lançons au monde, clame un autre. Le Venezuela dit : ça suffit, nous en avons assez de Maduro. Les gens sont sortis dans les rues et ne rentreront pas chez eux jusqu‘à ce que Nicolas Maduro démissionne.”

Mais l’intéressé a bien l’intention d’aller jusqu’au bout de son mandat en 2019. Et il a profité d’un décret américain renouvelant des sanctions contre des hauts responsables vénézueliens pour mobiliser ses troupes.

“Nous ne demandons aucune faveur, a martelé le président chaviste devant ses sympathisants réunis dans le centre de Caracas. Nous demandons ce qui est notre droit : que le Venezuela ne soit pas menacé par un gouvernement étranger, que le Venezuela ne soit pas menacé par l’empire yankee !”

Pour identifier ceux qui sont de son côté, Nicolas Maduro a même annoncé qu’un recensement aurait lieu à partir du 1er avril, et ses soutiens sont priés de se manifester. Ils se verront remettre une carte à puce et recevront des “instructions”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Donald Trump menaçant à l'égard des perturbateurs durant ses meetings