DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

ExoMars 2016 : l'Europe et la Russie en quête de traces de vie

L’Europe repart à la découverte de Mars. Une fusée russe Proton a décollé lundi matin du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. A son bord : une

Vous lisez:

ExoMars 2016 : l'Europe et la Russie en quête de traces de vie

Taille du texte Aa Aa

L’Europe repart à la découverte de Mars. Une fusée russe Proton a décollé lundi matin du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. A son bord : une sonde capable de détecter des gaz et un atterrisseur test.
La mission ExoMars 2016 en collaboration avec la Russie a pour objectif de trouver des traces de vie sur la planète rouge.

Si tout va bien, après un voyage de sept mois et un trajet de 496 millions de kilomètres, l’atterrisseur Schiaparelli se séparera de la sonde le 16 octobre pour se poser sur la planète rouge trois jours plus tard. Quant à la sonde, elle ralentira très progressivement pour se placer sur une orbite à 400 km d’altitude. Elle commencera à travailler fin 2017. Les scientifiques espèrent découvrir des gaz à base de carbone comme le méthane. Etant à 90% d’origine biologique, il indiquerait la présence actuelle d’une vie micro-organique sur Mars.

C’est la deuxième fois que l’Europe part à l’assaut de la planète rouge. En 2003, elle a lancé avec succès Mars Express, qui a rempli sa mission scientifique. Mais le petit atterrisseur britannique Beagle 2 largué par Mars Express n’a jamais donné signe se vie. Il a été repéré, onze ans après, partiellement déployé sur la surface de la planète.

avec AFP