DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Palestinienne Hanan al-Hroub sacrée meilleure enseignante du monde

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La belle histoire d’Hanan al-Hroub. Cette institutrice palestinienne vient de recevoir le prix de la meilleure enseignante du monde, une récompense décernée dimanche 13 mars par la Fondation britannique Varkey. Ce prix parrainé par le souverain de Dubaï est assorti d’un chèque d’un million de dollars (900 000 euros). Il récompense “la remarquable contribution d’un instituteur exceptionnel” et le travail de cette enseignante spécialisée dans l‘éducation des enfants traumatisés par la violence. “Je suis fière d‘être une enseignante palestinienne, et je suis fière d‘être là” a-t-elle déclaré en recevant son prix. Et d’ajouter :“Les enseignants pourraient changer le monde.”


La lauréate Hanan Al-Hroub avec les correspondantes d’euronews Rita Del Prete et Maha Barada

Le jeu pour enseigner et oublier la guerre

Le pape François a annoncé le nom de la lauréate 2016 dans un message vidéo diffusé lors d’une cérémonie organisée à Dubaï à l’occasion d’un forum sur l‘Éducation. “Je voudrais féliciter l’enseignante Hanan al-Hroub pour avoir remporté ce prix prestigieux du fait de l’importance qu’elle donne au jeu dans l‘éducation des enfants” a souligné le pape. “L’enfant a le droit de jouer. Une part de l‘éducation consiste à lui apprendre comment jouer parce qu’il apprendra, en jouant, comment devenir un (être) social et comment apprendre la joie de vie” a-t-il ajouté.

Des félicitations du monde entier

L’enseignante a reçu de nombreuses félicitations, comme celle de la reine Rania de Jordanie ou du prince William.

Sa récompense a entraîné des scènes de joie dans les territoires palestiniens

Elle a grandi dans un camp de réfugiés

Hanan al-Hroub a grandi dans un camp de réfugiés à Bethléem où elle a été régulièrement confrontée à des actes de violence. Elle décide de se lancer dans l’enseignement quand une fusillade provoque un profond traumatisme chez un de ses enfants. Ses recherches sur le comportement, le dévelopement des enfants et leurs résultats scolaires la poussent à partager son expérience et à aider d’autres enfants ayant grandi dans des circonstances similaires. Elle a développé une méthode ludique qu’elle a résumée dans un livre “Jouer et apprendre” et a pour approche son rejet de la violence dans le milieu scolaire, souvent traumatisé par les retombées du conflit israélo-palestinien.

Accorder une attention particulière aux enfants

Sa méthode ? Mettre l’accent sur le développement de relations de confiance, respectueuses, honnêtes et affectueuses avec ses élèves, elle souligne aussi l’importance de l’alphabétisation. Elle encourage ses élèves à travailler ensemble, accorde une attention particulière aux besoins et tient à récompenser les comportements positifs. Son approche a conduit à une baisse des comportements violents dans les écoles où généralement, le phénomène est fréquent; elle a inspiré ses collègues à revoir leur façon d’enseigner, de gérer les classes et leur utilisation des sanctions.

Hanan al-Hroub partage son point de vue lors de conférences, de réunions et de séminaires de formation des enseignants. Elle enseigne aujourd’hui à al-Bireh en Cisjordanie.

Un modèle à suivre

Sunny Varkey, l’initiateur de la Fondation portant son nom, a dit espérer voir l’exemple de Hanane al-Hroub “inspirer ceux qui s’apprêtent à embrasser le métier d’enseignant et jeter une lumière forte sur le formidable travail effectué chaque jour par les enseignants à travers la Palestine et le monde”.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Prix du Civisme pour la Jeunesse pour la 30ème année consécutive