DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réfugiés : ils traversent champs, collines, rivières pour avancer, coûte que coûte.


monde

Réfugiés : ils traversent champs, collines, rivières pour avancer, coûte que coûte.

Les autorités macédoniennes ont fermé les points de passage à la frontière avec la Grèce ? Qu‘à cela ne tienne ! Les réfugiés tentent d’autres voies pour avancer, en contournant les barbelés.
Ce lundi, plusieurs centaines d’entre eux ont ainsi quitté le camp d’Idomeni dans lequel ils se trouvaient bloqués depuis parfois une semaine. Ils ont marché à travers champs, puis traversé une rivière pour entrer enfin dans l’ex-République yougoslave de Macédoine.

L’armée macédonienne a stoppé certains d’entre eux. D’autres ont réussi à progresser.

Tôt dans la matinée, d’autres groupes de réfugiés avaient tenté d’entrer sur le sol macédonien en passant par un autre bras de la rivière.
Trois d’entre eux sont morts noyés, emportés par les eaux en crue. Leur corps ont été repêchés à Gevgelija, à la frontière avec la Grèce.

Autre drame, celui qui s’est produit ce lundi matin en mer Égée. Une embarcation remplie de réfugiés a fait naufrage au large de l‘île grecque de Kos. Huit personnes sont portées disparues.

Manifestement, ni les conditions hivernales, ni les restrictions imposées par certains pays européens ne semblent pas ralentir l’arrivée des réfugiés.
Par centaines, chaque jour, ils effectuent la traversée de la mer Égée entre la Turquie et la Grèce.

La pluie incessante rend encore plus dramatiques, les conditions de vie des réfugiés, explique Nicoleta Drougka, du bureau d’euronews en Grèce. Les équipes médicales se disent très inquiètes, notamment pour les très nombreux enfants, qui souffrent de la grippe ou de la gastro-entérite. Et il est très difficile de mettre en place des traitements vu les conditions de vie.
_Actuellement, 12 000 réfugiés sont localisés à Idomeni, 10 000 dans les îles, 11 000 dans la région d’Athènes, le reste en différents points de la Grèce continentale. Au total, 45 000 réfugiés se trouvent sur le sol grec.
Dans le même temps, d’après les médias turcs, ils sont près de 3 millions répartis sur la côte turque, prêt à traverser la mer Égée pour rejoindre la Grèce._”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Allemagne : Angela Merkel, fragilisée par les élections, maintient le cap