DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: Vladimir Poutine annonce le début du retrait des forces russes de Syrie


monde

Syrie: Vladimir Poutine annonce le début du retrait des forces russes de Syrie

Vladimir Poutine a annoncé lundi soir le retrait du contingent russe de Syrie.
Concrètement, son ampleur est inconnue puisque les effectifs russes n’ont jamais été rendus publics.

Arrivée le 30 septembre, à un moment où les forces du régime étaient dans une position compliquée, leur mission serait désormais remplie.
“Grâce à la participation des forces armées russes, l’armée syrienne a pu opérer un volte-face fondamental dans la lutte contre le terrorisme international”, a justifié le président russe Vladimir Poutine.
Les bombardements russes ont été très critiqués par les occidentaux. Ils auraient visé davantage les groupes de l’opposition et non pas l’Etat islamique ou le Front Al-Nosra.

Alors même si les contours du retrait sont encore flous, son annonce est plutôt bien accueillie par la communauté internationale. La Maison Blanche a fait savoir que Barack Obama s‘était entretenu avec Vladimir Poutine pour évoquer ce retrait et les “étapes nécessaires pour mettre en oeuvre pleinement la cessation des hostilités”.
Pour Ismael Abraao Gaspar Martins le président du Conseil de sécurité de l’ONU,
“lorsque nous voyons les forces se retirer cela signifie que la guerre prend un nouveau tournant, donc c’est une bonne chose. Cela a été rendu possible par la coopération entre les Etats-Unis et la Russie”.

Fin février déjà, le travail commun de Moscou et Washington avait permis de mettre en place un cessez-le feu…par endroits bafoué…mais qui globalement semble tenir sur le terrain.
Les avions russes se sont tus, et les Syriens ont pu ressortir…pour manifester contre Bachar al-Assad.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Conflit en syrie; le sort de Bachar al-Assad au centre des négociations de paix