DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tout savoir sur Norouz, le Nouvel an persan


monde

Tout savoir sur Norouz, le Nouvel an persan

Norouz, c’est quoi ?

C’est le jour qui marque l’entrée dans la nouvelle année, selon le calendrier persan. Norouz est fêté à travers le Moyen-Orient, les Balkans, le Caucase, l’Asie. Il y a plusieurs orthographes possibles selon les régions : Novruz, Nowrouz, Nooruz, Navruz, Nauroz, Nevruz…

Où célèbre-t-on Norouz?

Norouz est fêté par environ 300 millions de personnes dans des pays comme l’Afghanistan, l’Albanie, l’Azerbaïdjan, l’ex-République yougoslave de Macédoine, la Géorgie, l’Inde, l’Iran, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Kurdistan irakien, le Tadjikistan, la Turquie, l’Ouzbékistan, le Pakistan, le Turkménistan. Les Tatars de Crimée en Ukraine célèbrent également Norouz.

C’est quand Norouz ?

Norouz est célébré lors de l‘équinoxe du printemps, quand le jour et la nuit sont de même longueur, soit entre le 20 et le 22 mars. Certaines communautés le fêtent le 21 mars. Sa date varie donc selon la région et l’année. Cette année, le Nouvel an en Iran commence précisément le dimanche 20 mars vers 8h30 (heure de Téhéran).

Que signifie Norouz?

En persan, Norouz signifie “nouveau jour”, symbole d’une nouvelle vie, d’un nouveau début. Coïncidant avec le début du printemps, il célèbre traditionnellement la renaissance de la nature.

Comment se déroulent les célébrations ?

Cela dépend des pays. En principe, les festivités de Norouz durent plusieurs jours. En Iran, elles débutent par une série de rituels annonçant la nouvelle année et la fin de la saison froide. Première étape : le nettoyage intégral de sa maison.

Le dernier mardi soir de l’année, c’est “Chaharshanbeh Suri”. Des feux sont allumés au-dessus desquels chacun saute en récitant une phrase traditionnelle. Des pétards sont allumés. On s‘échange des sucreries traditionnelles, un mélange de noix et de noisettes, pour célébrer la santé et le bonheur. On chasse les mauvais souvenirs.

Le dernier jeudi de l’année, les familles commémorent les défunts.

Avant Norouz, les membres de la famille se rassemblent autour d’une table sur laquelle ils ont disposé les “Haft Sin”, en l’occurrence sept mets ou objets considérés comme symboliques et spirituels : pommes, germes de blé, bougies, pièces, un livre sacré…

Le rituel se poursuit le treizième jour suivant l’entrée dans la nouvelle année. On se rassemble dans des
parcs autour de pique-niques ou de barbecues.

À quand remonte l’origine de Norouz ?

Cette fête est aujourd’hui solidement ancrée dans la culture iranienne, mais ses origines remontent à 3.000 ans, aux traditions du zoroastrisme, une ancienne religion perse.

Un jour reconnu au niveau international

Norouz a été reconnu en 2010 comme la “Journée internationale du Norouz” par l’Assemblée générale des Nations Unies. L’année d’avant, il avait été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Le Canada a également voté une loi qui reconnaît le 21 mars comme jour de Norouz.

Qui est Haji Firouz ?

C’est un personnage fictif du folklore iranien qui apparaît au début de Norouz. Il a le visage couvert de suie et porte des vêtements rouges vifs et un chapeau. Il danse et entonne des chansons traditionnelles et distribue aux passants ses bons vœux pour l’arrivée de la nouvelle année.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Québec : deux détenus s'évadent grâce à un hélicoptère