DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La sécurité aérienne renforcée, un an après le crash de la Germanwings


u talk

La sécurité aérienne renforcée, un an après le crash de la Germanwings

Cette semaine dans Utalk, une question nous est posée par Anita de Londres: “un an après le crash délibéré d’un avion de la Germanwings par l’un de ses pilotes, quelles mesures ont été prises pour renforcer la sécurité des passagers et du personnel navigant ?”

Giovanni Magi, spécialiste des questions aéronautiques à Euronews, lui répond :

“La première mesure prise après la catastrophe de la Germanwings a été l’adoption généralisée de la règle selon laquelle il faut au moins deux personnes présentes dans le cockpit en permanence.
Si l’un des deux pilotes sort du cockpit, il ou elle doit être temporairement remplacée par un steward ou une hôtesse, donc si l’un des occupants du cockpit a le moindre problème, l’autre peut agir. Cette règle était déjà obligatoire aux Etats-Unis et en Chine au moment de l’accident, et de nombreuses compagnies aériennes du monde entier l’avaient déjà adoptée, mais pas la Lufthansa, à laquelle appartient la Germanwings.

D’autres mesures ont été préconisées par les agences internationales de sécurité aérienne, pour demander des critères plus stricts lors des examens médicaux auxquels les pilotes sont soumis régulièrement. Dans ce cas, aussi, la responsabilité relève des autorités nationales.

Le Parlement allemand, par exemple, a adopté une nouvelle législation permettant des contrôles inopinés des pilotes, pour s’assurer qu’ils ne soient pas sous l’effet de médicaments, de drogues ou d’alcool.

Mais la solution radicale au problème, concernant la qualité des contrôles médicaux, a été proposée le 13 mars dernier par le Bureau Enquête Accidents, en charge de l’enquête sur la catastrophe de la Germanwings : la levée du secret médical, pour que la compagnie aérienne soit toujours informée de l‘état de santé réel du pilote”.

C‘était le dernier numéro de cette émission, merci d’avoir suivi notre page Utalk.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

u talk

Quel financement européen pour quel projet ?