DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Qu'attendre de la visite de Barack Obama à Cuba ?


Cuba

Qu'attendre de la visite de Barack Obama à Cuba ?

La communauté cubaine de Miami suivra de près le déplacement historique de Barack Obama dimanche à Cuba, la première visite d’un président américain sur l‘île en presque un siècle. Ici, on se félicite du rapprochement entamé entre les deux pays, mais beaucoup attendent davantage de concessions de La Havane, notamment en matière de droits de l’Homme.

“Le rétablissement des relations est une bonne chose pour Cuba et les Etats-Unis”, dit cette femme

“Je suis content de cette ouverture vers Cuba, mais je déteste le fait que tout soit en faveur de La Havane”, explique cet homme.

“Le rapprochement entre Obama et Cuba sera une bonne chose, si Raúl Castro donne au peuple cubain ce dont il a besoin”, ajoute cet homme.

Outre la réouverture de son ambassade à La Havane, Washington a pris des mesures significatives comme la facilitation des voyages et l’allègement des restrictions commerciales. Mais la population cubaine souffre toujours de nombreuses pénuries, en raison notamment de l’embargo américain, que le Congrès refuse de lever.

Rachel DeLevie-Orey, analyste pour le think tank Atlantic Council, attend de Washington un geste fort
pour soutenir l‘économie de l‘île : “Ce que le président américain peut faire, c’est permettre à Cuba d’accéder aux institutions financières internationales. Renforcer l‘économie cubaine permettrait un véritable changement.”

A moins d’un an de la fin de son mandat, Barack Obama veut définitivement ouvrir un nouveau chapitre avec Cuba, et rendre ce processus de normalisation irréversible.

De notre correspondant à Washington, Stefan Grobe : “Les changements spectaculaire de la politique américaine vis-à-vis de Cuba sont intervenus essentiellement à travers des décisions de l’exécutif. Si Barack Obama a un large soutien parmi les Américains, les Cubains et dans le reste de l’Amérique latine, il fait face à l’opposition des républicains au Congrès. Mais cela pourrait changer après l‘élection présidentielle de novembre.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les aventuriers du Kon-Tiki II contraints à l'abandon dans le Pacifique