DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Shojin-Ryori, une cuisine zen qui mêle simplicité et harmonie


Postcards

Shojin-Ryori, une cuisine zen qui mêle simplicité et harmonie

En partenariat avec

De retour à Kyoto, nous vous adressons une dernière carte postale du Japon aux saveurs de la cuisine zen. Shojin-Ryori, c’est le nom de cette expérience culinaire unique qui s’apprécie encore plus intensément dans un temple.

Eléments-clé sur le Japon

  • Ce pays composé de nombreuses îles se situe en Extrême-Orient
  • Il compte plus de 127 millions d’habitants
  • Sa superficie fait près de 378.000 km²
  • La monnaie nationale est le yen
  • Les principales religions sont le shintoïsme et le bouddhisme

“Cuisine de la dévotion”

Comme nous le précise notre reporter Seamus Kearney, “au Japon, on désigne ce régime alimentaire inspiré de principes bouddhistes par le terme de “cuisine de la dévotion”. Dans des temples comme Torin-in, des experts élaborent des plats végétariens et végétaliens pour lesquels la simplicité et l’harmonie sont essentiels.”

Utilisation optimale des ingrédients

Lors de la préparation, rien ne doit être gaspillé. Parmi les ingrédients, des légumes frais de saison – il s’agit pour certains, de variétés uniquement cultivées dans la région – et du tofu. “L’aspect le plus important dans la cuisine Shojin Ryori, nous indique le chef Genbo Nishikawa qui exerce sur place, c’est de faire ressortir toutes les caractéristiques des ingrédients comme leur forme, leur couleur et leur goût.”

Le but ultime de cette cuisine : rapprocher celui qui produit l’aliment, celui qui le prépare et celui qui le consomme.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Postcards

Yakushima, l'île aux cèdres millénaires