DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles: 20 morts dans l'attentat de la station de métro


Belgique

Bruxelles: 20 morts dans l'attentat de la station de métro

A 9h11 du matin ce mardi, une explosion a lieu dans les sous-sols de Bruxelles. La détonation provient d’une rame de métro, qui quittait la station de Maalbeck située dans le quartier des institutions européennes. Un des wagons est éventré par le souffle, qui se fait ressentir jusqu’aux stations suivantes.

C’est l’heure de pointe, le métro est bondé. Des dizaines de personnes sortent du train et se ruent à pied vers la sortie à travers les tunnels plongés dans la pénombre. Une fumée noire s‘échappe de l’entrée de la station.

Très vite, on comprend que le pire est en train de se produire. Une heure auparavant deux explosions ont été entendues dans l’aéroport international de Bruxelles. Il s’agit d’une attaque coordonnée.

Les premiers secours arrivent rapidement sur place, pour soigner en urgence les blessés sur le trottoir de la rue de la Loi, à la sortie de la station Maalbeck, situé à 300m à peine de la Commission européenne. D’autres blessés sont transportés dans les bâtiments voisins pour être pansés.

Un périmètre de sécurité est établi et le métro bruxellois est entièrement évacué. Des vérifications sont menées pour s’assurer qu’aucun autre engin explosif n’est dissimulé.

D’après un dernier bilan vingt personnes sont mortes et cent-six autres ont été blessées dans cet attentat. Si l’on inclue l’attentat perpetré une heure plus tôt à l’aéroport de Zaventem, on dénombre au total trente-quatre décès et plus de deux-cents blessés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des kamikazes sèment l'horreur à l'aéroport de Zaventem