DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des migrants évacués de l'île grecque de Lesbos

Lundi en fin de journée environ 150 migrants en provenance pour l’essentiel du Pakistan et du Bengladesh étaient menottés et sous surveillance

Vous lisez:

Des migrants évacués de l'île grecque de Lesbos

Taille du texte Aa Aa

Lundi en fin de journée environ 150 migrants en provenance pour l’essentiel du Pakistan et du Bengladesh étaient menottés et sous surveillance policière pour leur transfert depuis l‘île de Lesbos vers le continent grec.

Ces migrants doivent être conduits vers des camps d’enregistrement et d’identification près d’Athènes où les demandes d’asiles seront examinées.

Selon l’accord trouvé vendredi entre Ankara et l’Union Européenne, les migrants dont les demandes d’asile sont rejetées doivent être renvoyés vers la Turquie.

Cet accord entre l’UE et la Turquie a provoqué une vague de ressentiment parmi les migrants bloqués depuis des semaines au nord de la Grèce dans le camp d’Idomeni.

Une manifestation spontanée y a eu lieu pour réclamer l’ouverture des frontières et fustiger une politique européenne qualifiée d’indifférente au sort des migrants.

Environ douze mille personnes sont bloquées dans ce camp et on estime que quarante pour-cent sont des enfants.

Parmi eux, Maysa Elmohammed, une réfugiée syrienne un nouveau-né dans les bras.

“Comme toutes les mères, j’aimerais que mon enfant grandisse” dit-elle. “Qu’il aille à l‘école et qu’il ait un toit sur la tête.”