Russie : 22 ans de prison pour la pilote ukrainienne Savtchenko

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Russie : 22 ans de prison pour la pilote ukrainienne Savtchenko

<p>La pilote ukrainienne Nadia Savtchenko est condamnée à 22 ans de prison par la justice russe, qui l’a reconnue coupable notamment de complicité dans le meurtre en juin 2014 de deux journalistes russes dans l’est séparatiste de l’Ukraine.</p> <p>Au moment de l’annonce du verdict par le juge, la jeune femme de 34 ans a entonné l’hymne national ukrainien, aussitôt repris par ses supporteurs dans ce tribunal de Donetsk, petite ville russe à la frontière avec l’Ukraine.</p> <p>Le président ukrainien Petro Porochenko a proposé à Moscou d‘échanger cette prisonnière contre deux agents présumés du renseignement militaire russe, détenus en Ukraine.</p> <p>“L’Ukraine, a-t-il ajouté, ne reconnaîtra jamais, je répète, jamais le procès de Nadiya Savtchenko, ni la soi-disant peine. <br /> J’ai évoqué la question de la libération de Nadiya Savchenko et d’autres otages ukrainiens à de nombreuses reprises. Le président Poutine a déclaré qu’une fois que la soi-disant cour aurait prononcé son verdict, il renverrait Nadiya Savtchenko en Ukraine. C’est à présent le bon moment de tenir sa promesse.”</p> <p>Ce procès long de six mois a aggravé les tensions entre la Russie et l’Ukraine.<br /> Les accords de Minsk ont permis de faire taire en partie les armes, mais sans avancée réelle du règlement politique.</p> <p>Plusieurs responsables politiques étrangers se sont indignés sur Twitter de la détention et de la condamnations de la pilote ukrainienne, à l’instar du chef de la diplomatie de Lettonie, de l’ambassade du Canada en Russie, ou de la présidente lituanienne :</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="pt"><p lang="en" dir="ltr">Latvian Foreign Ministry calls for immediate release of Nadiya <a href="https://twitter.com/hashtag/Savchenko?src=hash">#Savchenko</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/FreeSavchenko?src=hash">#FreeSavchenko</a> <a href="https://t.co/JEjpw6lWAH">https://t.co/JEjpw6lWAH</a> <a href="https://t.co/8u241y7DMw">https://t.co/8u241y7DMw</a></p>— Latvian <span class="caps">MFA</span> (@Latvian_MFA) <a href="https://twitter.com/Latvian_MFA/status/712291327409594368">22 de março de 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="pt"><p lang="en" dir="ltr">Canada calls on Russia to end <a href="https://twitter.com/hashtag/Savchenko?src=hash">#Savchenko</a>’s illegal detention <a href="https://twitter.com/hashtag/FreeSavchenko?src=hash">#FreeSavchenko</a></p>— Canada in Russia (@CanadaRussia) <a href="https://twitter.com/CanadaRussia/status/712291912540135424">22 de março de 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="pt"><p lang="en" dir="ltr">Farse & mockery – that is what the trial of Nadya Savchenko is. <a href="https://twitter.com/hashtag/FreeSavchenko?src=hash">#FreeSavchenko</a></p>— Dalia Grybauskaitė (@Grybauskaite_LT) <a href="https://twitter.com/Grybauskaite_LT/status/711875765806227456">21 de março de 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p><em>Avec <span class="caps">AFP</span></em></p>