DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les larmes de Federica Mogherini après les attaques

Depuis la Jordanie, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a fait écho aux appels à l’unité exprimés par des nombreux dirigeants à

Vous lisez:

Les larmes de Federica Mogherini après les attaques

Taille du texte Aa Aa

Depuis la Jordanie, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a fait écho aux appels à l’unité exprimés par des nombreux dirigeants à travers le monde, suite aux attentats de Bruxelles :

“C’est un jour très triste pour l’Europe. L’Europe et sa capitale souffrent de la même douleur que celle que cette région du Moyen-Orient connaît chaque jour, cette douleur est en Syrie, cette douleur est n’importe où ailleurs. Nous attendons toujours des nouvelles plus précises sur les attaques à Bruxelles, mais il est tout à fait clair que les causes de la douleur qui nous affecte sont très sensiblement les mêmes, et que nous sommes unis, non seulement à l‘égard de la souffrance de nos victimes, mais aussi dans la réaction à ces actes et dans la prévention, ensemble, de la radicalisation et de la violence. Je vais arrêter ici, vous comprendrez , c’est une journée difficile.”

Le ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Judeh a fait une accolade à la chef de la diplomatie européenne, émue aux larmes, et qui devait visiter aujourd’hui le camp de réfugiés de Zaatari dans le nord du royaume.

Au delà des dirigeants de l’Union européenne, les appels à l’unité dans la lutte anti-terroriste ont été exprimés par le président russe Vladimir Poutine, par le premier ministre turc Ahmed Davutoglu, par un comité représentant des groupes l’opposition syrienne, ou encore par Al-Azhar, institution de l’islam sunnite basée en Egypte.

Avec AFP