DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fonte des glaces et l'élévation du niveau de la mer sont de plus en plus rapides

Vous lisez:

La fonte des glaces et l'élévation du niveau de la mer sont de plus en plus rapides

Taille du texte Aa Aa

Février 2016 est entré dans les annales des records de température : il a été le mois de février le plus chaud dans le monde jamais enregistré depuis

Février 2016 est entré dans les annales des records de température : il a été le mois de février le plus chaud dans le monde jamais enregistré depuis le début des relevés de température en 1880, selon l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Les conséquences sont mondiales. En Nouvelle-Zélande les glaciers Fox et Franz Joseph ont fondu à une telle vitesse ces dernières années qu’ils deviennent dangereux pour les randonneurs, toujours nombreux à s’y rendre.

Selon un article paru en 2014 dans le journal “Global and Planetary Change”, les deux glaciers depuis le XIX° siècle ont perdu 3 kilomètres, soit 20% de leur longueur totale.

Le rythme de fonte des glaciers n’avait encore jamais été aussi rapide. Le glacier descend à une vitesse de quatre mètres par jour, en arrachant des rochers le long de sa descente. Le même phénomène est observé partout sur la planète.

Heather Purdie, université de Canterbury :“Nous savons que les glaciers autour du monde, y compris Fox et Franz Joseph, réagissent à une hausse des températures et sont en train de fondre. Et en plus de cela, nous avons des périodes où le climat local peut créer quelques variantes. Mais à long terme, la fonte générale et à large échelle des glaciers, depuis le XIX° siècle est le résultat du changement climatique.”

Le changement climatique est le facteur principal, et il a un impact sur nos vies quotidiennes et sur les équilibres naturels.

Une étude américaine récente montre que le nombre de personnes vivant dans des zones côtières et à même d‘être déplacées à cause de la montée des océans est beaucoup plus élevé que prévu.

Plus de 13 millions de personnes seraient ainsi menacées dans le cas d’une hausse du niveau de la mer d’1m.80. Déjà une communauté a été déplacée en Louisiane. Il s’agit d’une communauté indienne dont le territoire est menacé: l’Isle de Jean Charles dans les marais au sud de la Nouvelle-Orléans.

Deepak Mishra, professeur à l’université de Géorgie: “A la lumière des précédentes études, il faut maintenant en faire d’autres, notamment sur l’impact de la montée du niveau de la mer sur les inondations côtières. Avec cela les décideurs pourront réfléchir à des plans d’amélioration de la situation, à la construction d’infrastructures, en formant les gens, en réveillant les consciences, tout ce genre de choses.”

Aux Etats-Unis la Louisiane n’est pas la seule à être menacée. La Floride pourrait voir déplacée la quasi totalité de la population de trois de ses comtés. Ce 19 mars les lumières de bâtiments emblématiques ont été éteintes pendant 5 minutes, pour l’opération “Une heure pour la planète”.

Les énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole), utilisées notamment dans la production d’électricité ou les transports, sont responsables des 3/4 des émissions de gaz à effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique.

Par un accord conclu le 12 décembre lors de la COP21 à Paris, la communauté internationale s’est engagée à maintenir le réchauffement climatique « bien en deçà de 2 degrés » par rapport à l’ère pré-industrielle.