DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Arctique oscultée par la Nasa


Etats-Unis

L'Arctique oscultée par la Nasa

Surveiller l‘évolution de la banquise, c’est ce que fait depuis trois ans la mission IceBrigde de la Nasa. Durant le printemps et l‘été, les scientifiques embarqués à bord d’avions collectent des données utilisées pour prédire la réponse des glaces polaires au changement climatique et les conséquences sur le niveau des mers.

“L’Arctique a fonctionné comme une sorte de climatisation, c’est une région froide qui aide à garder la planète respirable, et nous sommes en train de perdre l’efficacité de ce processus” explique le Dr Walt Meier. Du coup, “l’Arctique se réchauffe aux latitudes les plus basses. Nous assistons à des changements dans la configuration des vents ou les trajectoires des tempêtes, ces changements sont des réponses à ce nouvel équilibre entre les régions polaires et les latitudes les plus basses. Et bien sûr, cela a des répercussions dans tout l’hémisphère nord, aux États-Unis, en Europe, et ainsi de suite.”

Avec un mois de février le plus chaud dans le monde jamais enregistré depuis 1880, l‘étendue des glaces dans l’océan arctique a été la plus faible mesurée depuis le début des observations par satellite en 1979.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Douze morts sur une route française: le fourgon et son jeune conducteur au coeur de l'enquête