DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'EI publie une vidéo renvendiquant les attentats de Bruxelles

Comme il l’avait fait après les attentats de Paris, le groupe État Islamique a revendiqué dans une nouvelle vidéo de propagande les attaques de

Vous lisez:

L'EI publie une vidéo renvendiquant les attentats de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Comme il l’avait fait après les attentats de Paris, le groupe État Islamique a revendiqué dans une nouvelle vidéo de propagande les attaques de Bruxelles.

Deux djihadistes belges qualifient face caméra les événements de “très bonne nouvelle”, avant de menacer en français et en arabe les occidentaux d’autres horreurs. Ils garantissent pour la première fois la paix contre l’arrêt des bombardements: “dites (à vos gouvernants) de retirer leurs soldats, leurs avions, et vous vivrez en paix”.

Arrestations en chaîne

Trois personnes ont été interpellées ce vendredi dans les communes bruxelloises du Forest, de Saint Gilles et de Schaerbeek. Deux d’entre elles ont été blessées pendant les opérations, et une a été arrêtée en possession d’objets suspects, probablement des explosifs. En tout neuf personnes ont été arrêtés en région bruxelloise depuis jeudi.

Ces opérations policières font suite à l’arrestation jeudi près de Paris d’un Français, Reda Kriket, ex-braqueur reconverti dans l’islam radical, soupçonné de préparer un attentat sur le sol français. Des explosifs et des armes ont été perquisitionnés dans l’appartement qu’il occupait à Argenteuil.

La cellule responsable des attaques de Paris et de Bruxelles est “en voie d‘être anéantie”, selon les mots de François Hollande. L’artificier des deux commandos était le même, a confirmé le parquet fédéral belge : il était l’un des kamikaze de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem.

Bruxelles toujours en deuil

Pendant ce temps, le travail d’identification des victimes se poursuit. Les Bruxellois se sont recueillis vendredi soir Place de la Bourse, en présence du personnel de secours présent mardi matin sur les lieux des attentats.

Les décès de ressortissants de onze nationalités, dont des Américains, un Chinois et un Français, ont été confirmés.