DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique : l'ONU signale de nouvelles accusations d'abus sexuels contre ses soldats


République Centrafricaine

Centrafrique : l'ONU signale de nouvelles accusations d'abus sexuels contre ses soldats

Deux nouvelles accusations d’abus sexuels commises par des Casques bleus en Centrafrique, ont été révélées ce lundi par l’ONU. L’une porte sur le viol d’une adolescente de 14 ans à Sibut, dans le centre, et implique le contingent burundais de la Minusca, la mission de maintien de la paix dans le pays. L’autre concerne un soldat marocain, non encore identifié. Il aurait exploité sexuellement une femme adulte en février à Bangassou, dans le sud.

Le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a rappelé que dans l’immédiat, la principale préoccupation de la Minusca était de veiller à ce que les victimes soient assistées et que toutes les informations fassent immédiatement l’objet d’enquêtes pour que les auteurs soient sanctionnés.“Toutes les informations disponibles seront rassemblées et les preuves conservées autant que possible” a t-il assuré.

Face à la multiplication des scandales, l’ONU s’est engagée à rapatrier des contingents entiers en cas d’accusations persistantes. Depuis le début de l’année, 25 cas de violences ou d’exploitation sexuelles ont déjà été signalés dans la seule République centrafriquaine. Plusieurs cas ont aussi été recensés dans d’autres pays et notamment en République démocratique du Congo.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Grande barrière de corail plus menacée que jamais