DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Migrants : l'accord entre la Turquie et l'UE a produit peu d'effets à ce stade

Malgré l'accord entre la Turquie et l'Union européenne, les réfugiés continuent de traverser la mer Égée pour se rendre en Grèce.

Vous lisez:

Migrants : l'accord entre la Turquie et l'UE a produit peu d'effets à ce stade

Taille du texte Aa Aa

Malgré l’accord entre la Turquie et l’Union européenne, les réfugiés continuent de traverser la mer Egée. Plus de 200 d’entre eux ont ainsi débarqué ce mercredi sur l‘île grecque de Lesbos. Un net ralentissement des arrivées avait pourtant été observé la semaine dernière, mais il semble dû essentiellement à la météo, car depuis, le flux de migrants est reparti à la hausse.

Point of view

Avec 1.000 arrivées chaque jour en Grèce, la mise en oeuvre de l'accord avec la Turquie sera encore plus compliqué.

Les autorités grecques suivent de près la situation : “Nous avons besoin d’un peu plus de temps pour nous faire une idée précise, souligne Giorgos Kyritsis, porte-parole du gouvernement grec sur la question des réfugiés. Il y a eu des jours avec très peu d’arrivées, et d’autres jours, comme hier, où l’on a vu débarquer plus d’un millier de migrants. Avec 1.000 arrivées chaque jour en Grèce, la mise en oeuvre de l’accord avec la Turquie sera encore plus compliqué.”

Plus de 50.000 réfugiés et migrants sont actuellement bloqués sur le sol grec, notamment dans le camp d’Idomeni, à la frontière avec l’ex-République yougoslave de Macédoine, qui demeure fermée.

Depuis le début de l’année, près de 150.000 migrants sont arrivés en Grèce
depuis les côtes turques, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

De son côté, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) évoque plus de 17.000 arrivées en Italie, des migrants en provenance pour la plupart des côtes libyennes.

Le retour des beaux jours fait craindre une forte hausse des traversées. Depuis dimanche, plus de 3.000 migrants en route vers l’Italie, ont été secourus par les garde-côtes. Certaines embarcations étaient sur le point de couler.

Selon des estimations, 800.000 migrants attendraient de pouvoir passer en Europe depuis la Libye.