DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tracey Emin se penche sur l'amour


le mag

Tracey Emin se penche sur l'amour

En partenariat avec

“I Cried Because I Love You” est le titre de l’exposition de l’artiste britannique Tracey Emin organisée en ce moment à Hong Kong.

Dans sa cinquantaine désormais Tracey Emin a défrayé la chronique à base d’invectives sur des plateaux télévisés ou d’oeuvres marquées par la présence de ses propres fluides corporels.

Mais là il s’agit bien d’amour.

Tracey Emin : “Je crois qu’on aime tous tellement une personne que ça fait mal. Il vous semble que si vous ne la voyez pas vous allez imploser. Comme si vous alliez mourir. Cela parle plus de ce sentiment, de ce sentiment d’amour, de la compréhension de cet amour. Mais ce n’est pas un amour non partagé. C’est un amour impossible et c’est ce dont je parle.”

Peinture, broderie, néon, sculpture de bronze… la palette est large de cette artiste souvent considérée comme une expressionniste moderne.

Tracey Emin : “Je considère cela comme un compliment parce que dans l’histoire de l’art et dans la peinture… vous savez il y a peu de chose que l’on peut encore faire en peinture, si ce n’est d’avoir vraiment cette conviction et cette connexion avec soi même.”

“I Cried Because I Love You” de Tracey Emin à la White Cube Gallery à Hong Kong.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Des portraits de l'artiste James Ostrer pour dénoncer l'ère de l'ego