DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles espère le retour des touristes


Le bureau de Bruxelles

Bruxelles espère le retour des touristes

La Grand Place est le cœur historique de Bruxelles. Mais aujourd’hui les épais pavés du centre touristique sont presque silencieux, les touristes ont annulé leurs déplacements dans la capitale belge. La fréquentation a diminué de 50% depuis les attentats du 22 mars. Cette situation risque d’ailleurs de se prolonger ajoute Patrick Bontinck, directeur de l’agence bruxelloise du tourisme. « On sait plus ou moins avec le recul que l’impact est valable de six semaines à trois mois après les événements. On l’a vu à Paris. Le tourisme dans sa globalité sur Bruxelles uniquement c’est 50 000 emplois, c’est près de 10% du PIB », précise-t-il.
Le secteur hôtelier estime que 12 000 emplois sont ainsi menacés. Les chambres sont vides ou à peine fréquentées. Mais Marc Van Muylders, vice-président du secteur hôtellerie-restauration de Bruxelles, se veut résolument optimiste. « Plusieurs de nos membres ont été pro-actifs. Ils ont pris contact avec les clients qui annulaient.[…] Il est évident que les hôtels autour de l’aéroport sont vides mais ceux qui sont en centre ville et qui ont été pro-actifs et bien ils sont aujourd’hui à du 60% – 70% d’occupation, donc les gens reviennent”.
Les professionnels attendent surtout avec impatience la réouverture de l’aéroport, en parti détruit par les attaques. Pour le secteur c’est en en effet la principale porte d’entrée des touristes vers Bruxelles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La sécurité routière européenne ne progresse pas en 2015