DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : il faut sauver les poissons rouges !

La fin des festivités du nouvel an iranien coïncide avec la journée nationale de l’environnement en Iran. C’est le 13ème jour de l’année du

Vous lisez:

Iran : il faut sauver les poissons rouges !

Taille du texte Aa Aa

La fin des festivités du nouvel an iranien coïncide avec la journée nationale de l’environnement en Iran. C’est le 13ème jour de l’année du calendrier iranien ou 13 Farvardin.
Une des traditions du Haft Sin est de libérer des poissons rouges dans les lacs ou les rivières. Une coutume largement critiquée ces dernières années par des militants écologistes et des défendeurs des droits des animaux en Iran. Ils entendent décourager les gens d’acheter des poissons rouges.

Une campagne militante

Chaque année, des millions des poissons rouges meurent durant la période du Norouz.
A cette occasion, les Iraniens installent une nappe où sont placés différents objets. La coutume du Haft sin (sept “ sin “) consiste à orner une nappe de sept objets dont le nom commence par la lettre “Sin” ( S ) en farsi.
En plus de ces 7 objets, il y a aussi des poissons rouges sur la table.

Cette tradition serait un héritage de la culture chinoise. Une grande partie des poissons rouges meurt durant les 13 jours de fêtes. Des activistes écologistes lancent depuis quelques années une campagne sous le nom de “Non aux poissons rouges !” pour protester contre cette pratique.

Cette année, la campagne semble bien fonctionner grâce à un ambassadeur très particulier, le président en personne. Hassan Rohani a montré l’exemple, présentant ses voeux près d’un aquarium rempli… d’une orange !

Ne jetez pas les poissons rouges dans les rivières !

Il est demandé aux Iraniens de ne pas “libérer” leurs poissons rouges dans les lacs ou rivières. Plusieurs raisons à cela : ces poissons n’ont jamais vécu en milieu naturel, ils sont souvent infestés de parasites et peuvent contaminer les écosystèmes des cours d’eau. Autre motif : ils sont gloutons et meurent d’indigestion.