DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nagorny-Karabakh : le cessez-le-feu "est un piège" pour les Arméniens

Après plusieurs jours de combats intenses et des dizaines de soldats tués au Nagorny-Karabakh, l’Azerbaïdjan annonce un cessez-le-feu. Un piège

Vous lisez:

Nagorny-Karabakh : le cessez-le-feu "est un piège" pour les Arméniens

Taille du texte Aa Aa

Après plusieurs jours de combats intenses et des dizaines de soldats tués au Nagorny-Karabakh, l’Azerbaïdjan annonce un cessez-le-feu. Un piège, selon l’Arménie, qui soutient les séparatistes de la région.

Les troupes azerbaïdjanaises ont repris depuis vendredi des parcelles de la région sous contrôle arménien depuis les années 90.

“L’Arménie a violé toutes les règles internationales, déclare Ilham Aliyev. Nous n’abandonnerons pas notre position principale. Nous observons un cessez-le-feu et ensuite nous essaierons de résoudre le conflit pacifiquement. Mais en même temps nous allons renforcer notre armée”.

Bakou continue donc de menacer de récupérer par la force son territoire mais l’Arménie écarte toute responsabilité.

Serge Sarkissian, président arménien :
“Il s’agit des combats les plus importants que l’Azerbaïdjan a mené depuis 1994 et l’instauration du régime de cessez-le-feu”.

La communauté internationale ne reconnaît pas la mainmise arménienne sur le Nagorny-Karabakh. Ce dimanche, selon la présidence de la région, d’intenses combats se poursuivaient sur la ligne de front.