DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Speed : Marc Marquez intouchable


speed

Speed : Marc Marquez intouchable

Bruno Sousa : Bonjour et bienvenue dans Speed. Direction tout de suite l’Argentine pour le deuxième arrêt de la saison de moto GP. Jorge Lorenzo a dominé la première course au Qatar, mais cette fois, il n’est parti qu’en troisième position. Est-il parvenu à remonter et signer une première victoire à Termas de Rio Hondo ?

C’est bien un Espagnol qui monte sur la plus haute marche du podium, mais c’est Marc Marquez et non pas Jorge Lorenzo. Alors qu’il pointe en sixième position, le champion du monde en titre chute dès le cinquième tour.

Pour raisons de sécurité, et comme prévu, tous les pilotes rentrent ensuite aux stands pour changer de moto. Y compris Valentino Rossi, le seul à faire jeu égal en début de course avec Marc Marquez, l’auteur de la pole position, qui va ensuite se détacher pour remporter son 25e Grand Prix au guidon de sa Honda et pour prendre les commandes du championnat.

Coéquipiers chez Ducati, les Italiens Andrea Iannone et Andrea Dovizioso s’accrochent dans le dernier tour offrant la deuxième place sur un plateau à Valentino Rossi.

Dans la famille Roberts…

L’événement argentin n’est pas un exemple de régularité : on n’y a jamais assisté à plus de trois courses consécutives. Créé dans les années soixante, le Grand Prix a ensuite subi une parenthèse de 19 ans. Kenny Roberts s’impose lors du retour en 1982.

Le triple champion du monde californien commence l’année par une étincelle, en devançant Barry Sheene dès le premier Grand Prix, sur l’autodrome Juan y Oscar Galvez de Buenos Aires. Il décroche là un de ses deux succès d’une saison bien décevante. Il ne terminera qu‘à la 4ème place du classement final et l’Italien Franco Uncini sera sacré champion. C’est la seule victoire de Kenny Roberts en Argentine, mais ce dernier soulève à nouveau les bras en 1999, car son fils, Kenny Roberts Jr. l’emporte sur le même circuit.

Trop facile

En Formule 1, l’histoire s’est répétée en Australie avec les deux Mercedes en tête à l’arrivée. Une fois n’est pas coutume, au Barheïn, elles ont maîtrisé les qualifications… La couse a-t-elle été différente ?

Deux sur deux pour l’Allemand Nico Rosberg cette saison. Les Mercedes sont bien trop fortes : son coéquipier Lewis Hamilton arrache le podium alors qu’il est neuvième après le premier virage, et un contact avec Valtteri Bottas.

Le Britannique remonte dans le top 3 au 17e tour, mais il est trop loin pour rattraper la Ferrari de Kimi Räikönen, qui termine deuxième.

Pendant ce temps, Nico Rosberg fait cavalier seul sur le circuit de Sakhir. Il termine avec dix secondes d’avance sur le Finlandais et trente sur Hamilton. Daniel Ricciardo finit quatrième, on notera aussi la belle cinquième place du Français Romain Grosjean pour l‘écurie Haas.

Sebastian Vettel sur Ferrari a quant à lui été contraint à l’abandon dès le tour de formation, moteur cassé.

De retour au sommet

En Formula E, Lucas di Grassi est de retour au sommet du classement mondial. Après son élimination au Mexique, le Brésilien s’est relancé en signant une deuxième victoire à Long Beach.

Lucas du Grassi foudroyant, au volant de sa Audi électrique. Le pilote de São Paulo, troisième l’an dernier de la première saison de Formula E, confirme qu’il est un candidat sérieux au titre.

Parti en pôle, Sam Bird de l‘équipe Virgin tient les rênes, mais di Grassi le grille dans le cinquième tour, alors que le Suisse Sebastien Buemi part à l’accrochage. Le champion en titre Nelson Piquet, lui, continue sa saison cauchemardesque en percutant un mur.

La voie est libre pour di Grassi suivi du Français Stephane Sarrazin de l‘équipe Venturi qui signe son premier podium, tandis que la Audi de Daniel Abt prend la troisième place.

Desert Challenge

Les dunes de sable d’Abu Dhabi accueilleront cette semaine une nouvelle édition du Desert Challenge. On vous laisse avec les plus belles images de la super spéciale de ce samedi. Speed revient la semaine prochaine, à très vite !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

speed

Speed: Formule 1 et Moto GP en piste pour 2016