DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Evasion fiscale : la liste noire des "Panama Papers"

Une évasion fiscale à grande échelle. C’est ce que révèle une fuite de données émanant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, spécialisé dans

Vous lisez:

Evasion fiscale : la liste noire des "Panama Papers"

Taille du texte Aa Aa

Une évasion fiscale à grande échelle. C’est ce que révèle une fuite de données émanant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, spécialisé dans la création de sociétés offshore. Ces documents, consultés par des journalistes de plus de 70 pays, font apparaître les noms de nombreuses personnalités ou ceux de leur entourage proche, dont celui de Vladimir Poutine.
Des associés du président russe auraient ainsi détourné jusqu‘à 2 milliards de dollars avec l’aide de banques et de sociétés écran, selon l’ICIJ, le Consortium international des journalistes d’investigation à l’origine de ces révélations.

Apparaissent également dans ces documents, baptisés “Panama Papers”, le nom du président ukrainien Petro Porochenko, qui est engagé dans un combat contre la corruption dans son propre pays, ou encore ceux de proches de hauts dirigeants chinois – dont la fille de l’ex-Premier ministre Li Peng – qui auraient dissimulé des fortunes dans les paradis fiscaux.

Le nouveau président argentin Mauricio Macri est également épinglé. Il aurait été membre du directoire d’une société offshore engegistrée au Bahamas. Mais le gouvernement argentin assure qu’il n’a jamais eu de participation au capital de cette société.

Le Premier mininistre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson est quant à lui soupçonné d’avoir caché des millions de dollars aux îles vierges britanniques. Lui nie toute fraude fiscale.

.

L’enquête fait apparaître également le nom de Ian Cameron, le père de l’actuel Premier ministre britannique, décédé il y a six ans.

Ces documents, qui concernent la création de plus de 210.000 sociétés offshore sur les quarante dernières années, impliquent aussi des sportifs ou des hauts dirigeants du football mondial comme le président de l’UEFA Michel Platini ou le quintuple Ballon d’or, l’Argentin Lionel Messi, ainsi qu’une vingtaine de joueurs évoluant notamment au FC, Barcelone, au Real Madrid encore à Manchester United.

La liste complète des sociétés et des personnes apparaissant dans ces “Panama Papers “ sera dévoilée d’ici un mois.