DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Panama papers : les principales institutions financières du globe veulent plus de transparence

En marge d’une réunion hier à Berlin, aux côtés de la chancelière allemande, des responsables de l’OCDE, de la banque mondiale ou encore de

Vous lisez:

Panama papers : les principales institutions financières du globe veulent plus de transparence

Taille du texte Aa Aa

En marge d’une réunion hier à Berlin, aux côtés de la chancelière allemande, des responsables de l’OCDE, de la banque mondiale ou encore de l’Organisation mondiale du Commerce, la présidente du FMI a réagit au micro d’euronews.

“Le travail qui a débuté en 2010 ou 2011, sous la présidence française du G20 en l’occurrence, n’est pas encore une mission accomplie, estime Christine Lagarde. Loin de là. Il reste encore beaucoup à faire. Il faut constamment se renouveler, continuer, parce qu’il n’y a pas de limites à l’imagination de certains.”

Alors que plusieurs pays ouvrent des enquêtes pour évasion fiscale, Paris envisage de rémunérer des informateurs dans les affaires comme celles des Panama papers. Une pratique actuellement interdite en France.