DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

CERN : le LHC de nouveau en route


science

CERN : le LHC de nouveau en route

En partenariat avec

Le Grand collisionneur de hadrons ou LHC“:http://home.cern/fr/topics/large-hadron-collider est de nouveau opérationnel au CERN. Après trois mois d’arrêt pour cause de maintenance technique, les scientifiques espèrent que le plus grand et le plus puissant collisionneur de particules du monde continuera à ouvrir la voie à de nouvelles découvertes en physique fondamentale.

“Nous devions vraiment redémarrer toute la machine en 2015, ce qui a été un travail très compliqué explique Mike Lamont coordinateur du LHC au CERN . Cette année, après un arrêt de 13 semaines, on espérait que les choses soient beaucoup plus faciles et elles l’ont été. Les tests de puissance ont bien fonctionné et la vérification de la machine s’est bien passée”.

Dans l’accélérateur, deux faisceaux de particules de haute énergie circulent à une vitesse proche de celle de la lumière avant d’entrer en collision.

Cet anneau de 27 kilomètres est jalonné d’aimants supraconducteurs, associés à des structures accélératrices qui augmentent l‘énergie des particules qui y sont propulsées.

Avec ces collisions, les scientifiques étudient les constituants de la matière, les particules dites fondamentales. Objectif : tenter d’apporter des réponses à des concepts insaisissables comme l’origine de l’Univers et sa composition .

Cette maintenance de la machine va permettre de fournir des faisceaux d‘énergie plus élevés; les physiciens pourront ainsi
élargir leur champ de recherches à de nouvelles particules et valider ou infirmer certaines théories.

“2016 sera une année passionnante souligne Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN. Je m’attends à de nombreuses données. 2016 a été baptisée “L’année de la production de luminosité” car nous allons augmenter la luminosité. J’espère que nous allons obtenir des tonnes de beaux résultats.”

De nouveaux résultats sont peut-être déjà en chemin. Les scientifiques étudient actuellement un signal détecté l’année dernière.
La découverte de particules inédites permettrait de réécrire complètement les tables de la physique.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Des stimulations électriques pour les victimes d'AVC