DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conditions extrêmes pour la Clipper Race

Des vents qui soufflent à 40 noeuds, des rafales qui atteignent les 70 noeuds, des creux de plusieurs mètres : les concurrents engagés dans la

Vous lisez:

Conditions extrêmes pour la Clipper Race

Taille du texte Aa Aa

Des vents qui soufflent à 40 noeuds, des rafales qui atteignent les 70 noeuds, des creux de plusieurs mètres : les concurrents engagés dans la Clipper Race sont confrontés à un environnement pour le moins hostile durant leur traversée de l’Océan Pacifique entre Qingdao, en Chine, et Seattle, aux Etats-Unis.

Un cameraman embarqué à bord d’un voilier assure qu’il n’a jamais rencontré de pareilles conditions. Pas même lorsqu’il a gravi des sommets de plus de 8.000 mètres dans l’Himalaya.

La semaine dernière, ces conditions extrêmes ont coûté la vie à Sarah Young, une chef d’entreprise londonienne qui est tombée à l’eau.

La Clipper Race est une course autour du monde en équipages, avec escales, ouverte aux amateurs.