DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hardcore Henry : film ou jeu vidéo ?

Vous lisez:

Hardcore Henry : film ou jeu vidéo ?

Taille du texte Aa Aa

Difficile de présenter “Hardcore Henry”, un ovni du cinéma à mi-chemin entre un clip et un jeu vidéo. Entièrement filmé en caméra subjective, il suit

Difficile de présenter “Hardcore Henry”, un ovni du cinéma à mi-chemin entre un clip et un jeu vidéo. Entièrement filmé en caméra subjective, il suit pendant une journée à Moscou un homme en partie cyborg qui cherche à sauver sa femme d’un psychopathe. Aux manettes, Ilya Naishuller, réalisateur et musicien russe : “Tout a été extrêmement difficile. Le plus amusant c‘était le scénario parce que je l’ai écrit à la première personne ce qui était assez rafraichissant.”

L’idée de ce film ultra-violent était de transposer les sensations d’un jeu vidéo à l‘écran. “Tout ce que fait Henry dans le film est réel souligne le réalisateur. Il n’y a pas de fond vert, et très peu d’effets spéciaux . Il est vraiment présent quand la fourgonnette explose. Voilà un gars debout sur un véhicule qui roule à 80 km/heure, il jette une grenade et l’explosion l’envoie au loin, il est en fait soulevé par une grue. La voiture s‘élance sur un obstacle et il atterrit sur une moto, il a pratiquement tout fait. C‘était horrible de tout faire en une une seule prise car une fois que la fourgonette avait explosé, nous n’avions pas le budget pour en avoir une autre.”

Le concept du film est tiré de deux clips que le réalisateur a dirigé pour son groupe de rock, Biting Elbows, et qui ont été filmés avec une GoPro. Des clips visionés près de 40 millions de fois sur Youtube.
The Stampede et Bad Motherfucker

La première de “Hardcore Henry “ a eu lieu au Festival du film international de Toronto en septembre dernier. Sur les écrans en France à partir du 13 avril.

avec Reuters