DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Islande : un nouveau gouvernement, mais toujours un climat de défiance


Islande

Islande : un nouveau gouvernement, mais toujours un climat de défiance

En Islande, le nouveau gouvernement a officiellement pris ses fonctions ce jeudi, avec à sa tête Sigurdur Ingi Johannsson. Il était jusque là ministre de l’Agriculture.
C’est lui qui a été choisi par le parti de droite actuellement majoritaire, pour succéder à Sigmundur David Gunnlaugsson, poussé à la démission après les révélations des “Panama Papers”.

>> Panama Papers : le Premier ministre islandais démissionne

Cette nouvelle équipe parviendra-t-elle à restaurer la confiance auprès de la population en colère ? Pas sûr.
Ne serait-ce que par ce que dans son sein, figure toujours le ministre des Finances, Bjarni Benediktsson, dont le nom figure, lui aussi, dans les “Panama Papers”.

Des manifestants étaient encore réunis ce jeudi pour réclamer des élections tout de suite, afin de renouveler la classe politique qu’ils jugent digne d’une république bananière.

Le gouvernement dit que tout ça n’est rien, et qu’il ne va se laisser dicter sa conduite par des gens dans la rue. Le gouvernement pense qu’il est à l’abri grâce aux 38 sièges dont dispose sa majorité au parlement. Moi, cette attitude du gouvernement me révulse. Cela me met en colère. J’en ai assez de ce genre de comportement.Arny, manifestante

- avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

"Panama Papers" : aveu de David Cameron sur ses actions dans le fonds offshore de son père