DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Terrorisme : Mohamed Abrini projetait de nouvelles attaques à Paris


monde

Terrorisme : Mohamed Abrini projetait de nouvelles attaques à Paris

Non seulement Mohamed Abrini, arrêté vendredi, était bien “l’homme au chapeau” repéré par les caméras de video-surveillance peu avant les attentats de l’aéroport de Bruxelles, mais l’homme projetait de nouvelles attaques à Paris.
C’est ce que précise le parquet fédéral belge dimanche dans un communiqué.

“Le parquet fédéral confirme qu’il ressort de plusieurs éléments de l’enquête que l’objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que c’est pris de court par l’enquête qui avançait à grands pas qu’ils ont finalement décidé dans l’urgence de frapper Bruxelles”.

Mohamed Abrini a été placé en détention après son arrestation à Anderlecht, près de Bruxelles. Il est inculpé, comme trois autres individus interpellés vendredi des chefs d’assassinats terroristes et de participation aux activités d’un groupe terroriste. Deux autres hommes arrêtés vendredi ont été relâchés ce samedi.

Parmi les hommes inculpés figure Osama Krayem, véritable nom de celui qui se faisait appeler Naïm Al Hamed. Ce Suédois d’origine syrienne de 23 ans est bien, pour sa part, le deuxième homme ayant été en contact avec le kamikaze du métro de Bruxelles. Les médias suédois le décrivent comme un délinquant ayant grandi dans un quartier populaire de Malmö, qui a apris le chemin du jihad en Syrie.

Les opérations de police se sont poursuivies ce samedi. Un raid a eu lieu dans l’agglomération bruxelloise à Etterbeek et un bâtiment de la commune de Laeken a été perquisitionné dans la nuit de vendredi à samedi. Mais le parquet indique qu’aucune arme ni explosif n’ont été découverts.

Ces arrestations confirment le lien étroit entre les attaques de Paris et Bruxelles.
Les attentats de Bruxelles le 22 mars ont coûté la vie à 32 personnes à l’aéroport et dans le métro.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Autriche veut saisir la maison natale d'Adolf Hitler