DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les migrants expulsés de Grèce vers la Turquie transférés dans un camp de rétention

Que deviennent les migrants renvoyés de Grèce vers la Turquie ? La plupart sont désormais placés en centre de rétention fermé en attendant une

Vous lisez:

Les migrants expulsés de Grèce vers la Turquie transférés dans un camp de rétention

Taille du texte Aa Aa

Que deviennent les migrants renvoyés de Grèce vers la Turquie ? La plupart sont désormais placés en centre de rétention fermé en attendant une probable expulsion vers leur pays d’origine.

Vendredi, quelque 325 personnes ont été “évacuées”: http://fr.euronews.com/2016/04/08/un-deuxieme-convoi-de-migrants-renvoyes-de-grece-vers-laturquie/ depuis la côte turque vers le nord ouest du pays. Destination : Pehlivanköy, un camp à proximité de la frontière bulgare.

C’est ce camp que souhaite inspecter le Haut commissairait aux réfugiés des Nations unies. L’UNHCR veut notamment vérifier la légalité des procédures contre tous ces migrants qui commencent à être refoulés depuis la Grèce.

Vendredi, à Lesbos, deux ferries ont quitté la territoire européen avec à leur bord une majorité de Pakistanais…mais aucun Syrien.

Ce refoulement, qui démarre timidement, est le résultat de l’accord entre l’Union européenne et la Turquie. Un accord dénoncé par les ONG et de nombreux députés européens qui prévoit l’expulsion de tout migrant arrivé en Grèce à partir du 20 mars et n’ayant pas fait de demande d’asile ou dont la demande a été rejetée.
En contrepartie, les Européens se sont engagés à “réinstaller” dans l’UE quelque 72 000 Syriens se trouvant en Turquie. Ces derniers seront sélectionnés par l’UNHCR.

La Grèce gère actuellement quelque 46.000 migrants qui stagnent sur son territoire – dont près de 12 000 dans le camp d’Idomeni à la frontière avec l’Ancienne république yougoslave de Macédoine – depuis la fermeture des frontières. 6.500 personnes sont par ailleurs arrivées depuis le 20 mars.