DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Panama papers" : les anti-Cameron manifestent à Londres

Six jours après les révélations des “Panama Papers” concernant le Premier ministre David Cameron, quelques centaines de personnes se sont retrouvées

Vous lisez:

"Panama papers" : les anti-Cameron manifestent à Londres

Taille du texte Aa Aa

Six jours après les révélations des “Panama Papers” concernant le Premier ministre David Cameron, quelques centaines de personnes se sont retrouvées devant les grilles du 10 Downing Street à Londres pour demander le départ du chef du gouvernement. Elles se sont ensuite rassemblées devant le grand hôtel où se tenait le congrès du parti conservateur où s’exprimait David Cameron.

“C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase et j’espère que ça va être la fin de David Cameron” témoigne un manifestant.

“C’est important que les gens sortent dans la rue, dit une femme. Je ne sais pas s’il démissionnera. S’il le faisait, ce serait extraordinaire. En tout cas, il nous faut du changement et ce n’est que le début.”

Devant les délégués de son parti, David Cameron a prononcé un mea culpa sur sa communication pour le moins hasardeuse tout au long de la semaine.

“Je sais que j’aurais dû gérer cela mieux, a-t-il admis. Je sais qu’il y a des leçons à en tirer et ce sera fait. Ne faites pas de reproches au 10 Downing Street ou à des conseillers inconnus. C’est moi qu’il faut blâmer.”

David Cameron a fini par reconnaître qu’il avait eu des parts dans le fonds d’investissements dirigé par son père, aujourd’hui décédé. Une société domiciliée aux Bahamas. Rien d’illégal insiste-t-il puisqu’il a toujours payé ses impôts.