DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Idomeni sous haute tension

Les regards se tournent vers Idomeni, à la suite des actes de répression commis par la police macédonienne ce dimanche, pour empêcher les migrants de

Vous lisez:

Idomeni sous haute tension

Taille du texte Aa Aa

Les regards se tournent vers Idomeni, à la suite des actes de répression commis par la police macédonienne ce dimanche, pour empêcher les migrants de passer la frontière entre la Grèce et l’Ex-République yougoslave de Macédoine. Selon l’ONG Médecins Sans Frontières, près de 300 personnes auraient été blessées, dont certaines seraient encore hospitalisées. “La situation est préoccupante”, indique Connor Kenny, médecin de MSF (Médecins sans Frontières). “Il y a eu des fractures, et des blessures liées à des balles en plastique; trois enfants de moins de dix ans ont été touchés à la tête par ce type de balles”.
La police macédonienne nie avoir utilisé des balles en plastique. Le calme est revenu ce lundi. Les autorités grecques déplorent un” usage excessif et asymétrique de la violence”, et disent avoir entamé des démarches pour protester auprès de leurs homologues macédoniens. Depuis la fermeture de la frontière macédonienne fin février. Il s’agit du troisième épisode de violence à Idomeni, où se pressent 11 000 personnes. L’accès de tension de ce dimanche aurait été déclenché par des tracts qui faisaient état d’une rumeur, selon laquelle la frontière allait rouvrir.