DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des manifestants macédoniens réclament la démission du président


Macedoine

Des manifestants macédoniens réclament la démission du président

Jusque tard dans la nuit, des milliers de personnes continuaient de crier des slogans hostiles au parti au pouvoir à Skopjé.
Particulièrement visés : le président macédonien, qui veut amnistier plus de 50 personnalités impliquées dans un scandale d‘écoutes illégales, et l’ex Premier ministre qui, lui, devrait bénéficier de cette mesure.

Pour ce troisième jour de manifestations, quelque 20 000 personnes se sont déplacées dans la capitale macédonienne.

“Ces manifestations se poursuivront jusqu‘à ce que le gouvernement démissionne, jusqu‘à ce qu’un gouvernement de technocrates soit formé, pour créer les conditions normales à l’organisation d’un scrutin juste et démocratique, et pour que les gens puissent voter librement”, a martelé Stojance Angelov, un représentant de l’opposition.

Le président macédonien Gjorge Ivanov a réagi à ces protestations et a notamment justifié sa décision de suspendre l’enquête sur un système de surveillance qui a ciblé 20 000 personnes.
Il a évoqué la présomption d’innocence et le risque d’instrumentalisation de cette affaire, alors que des législatives devraient se tenir le 5 juin.
Il s’agit là aussi d’un point de discorde majeur entre le pouvoir et l’opposition. Cette dernière réclame le report du scrutin sous peine de boycott, prétextant des listes truquées et un risque de fraude.
Il semble donc que la perspective de ces législatives contribue à raviver les tensions, dans ce pays enferré depuis deux ans dans une crise politique.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Japon : le bilan s'alourdit après le séisme au sud-ouest du pays