DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA : Kobe Bryant, une fin en apothéose

La soirée promettait d‘être belle. Elle a été magique ! Pour son dernier match au Staples Center, Kobe Bryant a reçu l’hommage qu’il méritait et a

Vous lisez:

NBA : Kobe Bryant, une fin en apothéose

Taille du texte Aa Aa

La soirée promettait d‘être belle. Elle a été magique !

Pour son dernier match au Staples Center, Kobe Bryant a reçu l’hommage qu’il méritait et a régalé une ultime fois son public dans lequel sa famille était, évidemment, présente.

Face à Utah, “Black Mamba” a été sans cesse recherché par ses partenaires. Bilan de ses 42 minutes passées sur le parquet de son club de toujours : 60 points et 50 tirs tentés, un record.

Sous les yeux de nombreuses stars dont Jack Nicholson, fervent supporter des Lakers, Kobe Bryant a donc terminé sa carrière sur une victoire tant espérée face au Jazz (101-96). Et c’est donc sur ultime lancer-franc qu’il a atteint cette barre des 60 points. Épilogue d’un 1566ème match en NBA.

“Vous savez, le plus cool c’est que mes enfants ont réellement pu me voir jouer comme j’avais l’habitude de le faire. Vous voyez ce que je veux dire. Elles étaient là : “Ouah Papa”. “Oui, je faisais ça souvent, c’est cool n’est-ce pas ?” Elles m’ont dit “Vraiment ?”. “Les filles, allez sur Youtube, vous verrez ce que je veux dire.” C‘était vraiment cool de voir ça”, a raconté Bryant à l’issue du match.

Lors de cette soirée si spéciale, Kobe Bryant est sorti à quelques secondes de la fin sous l’ovation du public. 19 000 fans venus rendre un dernier hommage à une légende vivante.

“Aucun autre joueur n’est resté dans la même équipe pendant 20 ans. Ce n’est jamais arrivé. Il a toujours été ici, il a toujours été à Los Angeles et il a toujours magnifiquement joué pour nous. C’est un virtuose. C‘était un plaisir de l’avoir vu autant de fois”, a déclaré Jack Nicholson.

Kobe Bryant se retire donc après avoir remporté cinq titres NBA avec les Lakers. Au cours d’une carrière exceptionnelle, il aura inscrit 33 643 points en saison régulière, ce qui fait de lui le troisième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA.