DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : l'affaire de l'humoriste fait tanguer la coalition gouvernementale

Jan Böhmermann cet humoriste allemand risque désormais trois ans de prison. Il avait copieusement insulté le président turc dans son émission de

Vous lisez:

Allemagne : l'affaire de l'humoriste fait tanguer la coalition gouvernementale

Taille du texte Aa Aa

Jan Böhmermann cet humoriste allemand risque désormais trois ans de prison.
Il avait copieusement insulté le président turc dans son émission de télévision sur une chaîne publique allemande.

Pressé par Ankara, la chancelière allemande a finalement autorisé vendredi la possibilité de poursuivre l’humoriste devant un tribunal.

Une décision qui a fait tanguer la coalition gouvernementale.

“Après avoir mûrement réfléchi, la délégation du SPD a voté contre cette autorisation, a expliqué Frank-Walter Steinmeier, le ministre des Affaires étrangères. Et de rajouter : “En raison d’un vote serré, le vote de la chancelière a été décisif. Nous sommes d’avis que l’autorisation de poursuivre quelqu’un en vertu de l’article 104a du code criminel n’aurait pas dûe être donnée”.

Accusée par l’opposition d’avoir cédé sur les valeurs démocratiques face au président turc, Angela Merkel s’est aussitôt défendue. Et d’expliquer que cette autorisation “n’est pas une condamnation a priori des personnes concernées ni une décision sur les limites des libertés des arts, de la presse ou des opinions.”

Le parti de Recep Tayyip Erdogan s’est félicité de cette décision. Mais la chancelière a précisé que l’article de loi qui permet de telle poursuite judiciaire serait supprimé… en 2018.