DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Balkan Trafik Festival à Bruxelles pour défier le terrorisme

Vous lisez:

Le Balkan Trafik Festival à Bruxelles pour défier le terrorisme

Taille du texte Aa Aa

Un mois à peine après les attentats de Bruxelles, la vie culturelle reprend lentement son cours dans la capitale belge. La 10e édition du Balkan

Un mois à peine après les attentats de Bruxelles, la vie culturelle reprend lentement son cours dans la capitale belge. La 10e édition du Balkan Trafik Festival a bien eu lieu mais l’ombre de la terreur a plané sur cet événement qui rassemble des artistes venus des Balkans, d’Europe de l’Est et qui met en avant la diversité culturelle.
Le groupe Preprod vient de Bosnie-Herzegovine, ses membres sont musulmans. Ils ont hésité à faire le déplacement à cause de leurs origines religieuses. Mais pour la formation il était important de faire la différence entre islam et terrorisme. « Notre monde est en fait la paix. C’est ce que nous voulons la paix et pas le terrorisme » a insisté Satka Krdžić.
Le tandem Jawhar vs Mitsou c’est l’association d’un chanteur pop belgo-tunisien et d’une chanteuse tzigane de Hongrie. L’un de leurs morceaux évoque justement la lutte contre l’extrémisme religieux. Pour Jawhar il était donc important de ne pas annuler le festival. «  C’est très important de maintenir la programmation culturelle parce que c’est une lutte de la lumière contre l’obscurité ».
L’artiste jazz Frank London est venu à Bruxelles avec The Glass House Project. L’ambition du groupe cette année était de souligner la diversité culturelle qui régnait en Hongrie il y a 100 ans. Un message important pour Franck London, ce musicien juif se sait être une cible potentielle depuis près de 30 ans. Il a appris à vivre avec la menace et ne veut surtout pas céder à la peur. « Ce serait pire et plus triste si nous prenions notre téléphone pour dire que l’on ne va pas venir au festival cette année parce que l’on est nerveux. Ce serait encore plus triste », estime-t-il.
Les attentats ont cependant marqué profondément les Bruxellois et la fréquentation du Balkan Trafik Festival est en baisse. Les organisateurs évoquent une diminution de près de 35% par rapport à l’année dernière.