DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne : peut-on comparer les migrants à du "bétail" ?


monde

Allemagne : peut-on comparer les migrants à du "bétail" ?

Sourire aux lèvres, lunettes en forme de bandeau noir pour ironiquement masquer son regard, Lutz Bachmann arrive à son procès.
Le fondateur du mouvement islamophobe allemand Pegida est accusé d’avoir comparé les réfugiés à du “bétail”.

Déjà condamné pour braquages, violences et trafic de cocaïne, détenu 14 mois en Allemagne après s‘être enfui en Afrique du Sud, Lutz Bachmann doit être jugé, sous haute sécurité, par un tribunal de Dresde, dans l’est de l’Allemagne.

Il encourt entre trois mois et cinq ans de prison pour “incitation à la haine”. L’accusation reproche à Lutz Bachmann des propos postés en septembre 2014 sur sa page Facebook. ll décrit les “réfugiés de guerre” comme du “bétail” ou de la “racaille”.

Pour son avocate, ces messages n’ont pas été rédigés par le leader de Pegida. Elle parle d’un probable piratage du compte de son client.

Foyers d’accueil attaqués, jets de pierre, passages à tabac, l’Allemagne fait face à une recrudescence des violences contre les réfugiés. Ce procès intervient ainsi dans dans un contexte de forte poussée de l’extrême droite.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël : la peur d'une nouvelle vague d'attentats-suicides