DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tata Steel : la sidérurgie britannique sauvée par ses salariés ?


entreprises

Tata Steel : la sidérurgie britannique sauvée par ses salariés ?

L’aciérie de Port Talbot au Pays de Galles pourrait être sauvée par ses cadres. Le patron du site, Stuart Wilkie, serait sur le point de déposer une offre auprès du géant indien Tata Steel, qui a mis en vente ses usines européennes.

Son plan de sauvetage viserait à dégager un bénéfice annuel de 100 millions de livres Sterling, sur la base d’un investissement initial de même ampleur.

Stuart Wilkie devrait solliciter le soutien du gouvernement britannique et proposer aux salariés intéressés d’investir jusqu‘à 10.000 livres dans le projet. Le site emploie 4.104 personnes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Koweit : la grève du secteur pétrolier soutient les cours du brut