DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La flamme olympique allumée : elle passera par un centre de réfugiés


Grèce

La flamme olympique allumée : elle passera par un centre de réfugiés

La flamme des jeux Olympiques a été allumée en Grèce, conformément au rituel, sur le site d’Olympie, le berceau antique des Jeux de l’antiquité.

C’est une actrice grecque qui a capté les rayons du soleil avec un miroir pour allumer la flamme.

Les Jeux en août, les premiers dans un pays d’Amérique du Sud, trouvent le Brésil dans une situation de crise gouvernementale, d’où l’absence à la cérémonie de la présidente Dilma Rousseff.

Thomas Bach, président du Comité international olympique : “ En ces jours difficiles que connaît le Brésil, cette flamme nous rappelle sans cesse que nous faisons tous partie de la même humanité. La flamme est le symbole de la paix et de l’harmonie, le symbole de la puissance de l’humanité qui reste unie, malgré nos différences.”

C’est un gymnaste grec et une ancienne star brésilienne de volley, qui ont entamé le long marathon de la flamme, qui va durer quatre mois, traversant la Grèce et 300 villes brésiliennes, avant d’arriver au stade olympique de Maracana le 5 août, lors de la cérémonie d’ouverture.

Elle fera un détour pour passer par le centre de réfugiés d’Eléonas, à Athènes, où un réfugié syrien, qui a perdu une jambe dans la guerre dans son pays, prendra un relais pour rappeler au monde le drame vécu par les réfugiés et les efforts livrés par la Grèce pour affronter en première ligne en Europe la crise migratoire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Dieselgate : Volkswagen va t-il éviter un procès sur ses moteurs truqués?