DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mitsubishi : faute avouée n'est pas pardonnée


entreprises

Mitsubishi : faute avouée n'est pas pardonnée

L’action Mitsubishi Motors a poursuivi sa descente aux enfers ce vendredi à Tokyo, alors que le scandale des moteurs truqués menace de prendre de l’ampleur. En trois jours, le titre du constructeur automobile nippon a plongé de 40%.

Mitsubishi a reconnu cette semaine avoir manipulé les tests anti-pollution de 625.000 mini-voitures, destinées à Nissan pour la plupart. Il a précisé ce vendredi que d’autres modèles pourraient être concernés.

Le Ministre japonais des Transports a prévenu que le groupe devra it rembourser les clients lésés et toute éventuelle indemnité que leur versera le gouvernement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Tata Steel : Londres aidera les repreneurs